Yoga vs Tai-chi, quelles sont les différences ?

Yoga, Méditation pleine conscience, Tai-chi, Qi-gong… Tant de termes exotiques qui riment avec calme et détente dans nos esprits.

Dans une société où chaque journée est une véritable course contre la montre, de plus en plus de gens veulent retrouver sérénité et stabilité dans leur quotidien.

C’est pour cela qu’aujourd’hui on a pu remarquer l’apparition d’une quête au bien-être, accompagnée d’une montée en puissance de ce secteur. En effet, d’après un article de Vogue publié en septembre dernier, plus de 300 millions de personnes à travers le monde pratiquent le yoga ou le tai-chi. Depuis 2015, le nombre de pratiquants a augmenté de plus de 400% à l’échelle mondiale. Impressionnant, n’est ce pas ?

Même si vous ne les pratiquez pas, ces termes vous sont sûrement familiers ? Mais savez-vous vraiment en quoi ces pratiques consistent ? Cet article est là pour vous guider à y voir plus clair, en vous expliquant les différences qu’il existe entre ces dernières. Pour ceux qui hésitent encore entre les deux pratiques, peut-être que notre article vous aidera à choisir.

Quelles sont les différences principales entre ces deux pratiques ?

Petit rappel avant de commencer. Même si ces pratiques sont qualifiées de douces, avant de s’inscrire à un cours de Tai-chi-chuan, ou de yoga, il est indispensable de demander l’avis de votre médecin. Certains problèmes de santé peuvent interdire sa pratique, cela est rare, mais il est préférable de s’en assurer.

Des arts martiaux aux origines différentes

À l’origine, ces deux pratiques ont été développées en suivant les traditions ancestrales martiales. Cependant, leurs racines proviennent de 2 cultures différentes.

Alors que le yoga est né il y a plus 5 000 ans en Inde, le tai-chi est quant à lui dérivé de la médecine traditionnelle chinoise. Les premières apparitions de l’enseignement chinois du tai-chi datent du 12ème siècle, nous sommes donc sur des origines plus “récentes”.

Des objectifs spirituels similaires, mais avec des principes différents

Le yoga cherche avant tout à harmoniser le corps avec l’esprit.

Selon les Yoga Sûtras, au-delà de la pratique physique, le yoga a pour but ultime de nous amener à la réalisation de soi. Et pour atteindre cet objectif, le yoga a sa propre version des 12 travaux d’Hercule.

En effet, selon la philosophie du yoga, voici les 8 principes qu’un Yogi se doit de maîtriser :

  • Les Yamas : les règles sociales (ne pas mentir, ne pas tuer, ne pas voler…),
  • Les Niyamas : les bonnes attitudes (prendre soin de son corps, lâcher prise…),
  • Les Asanas : les postures (physiques ou méditatives),
  • Le Pranayama : le contrôle de notre respiration,
  • Le Pratyahara : l’introspection pour mieux canaliser son mental,
  • Le Dharana : la concentration,
  • Le Dyana : la méditation,
  • Le Samadhi : la réalisation de soi.

Là où le yoga peut devenir une pratique active et intense selon les styles (de par la présence d’asanas), le tai-chi recherche au contraire un relâchement musculaire total.

Le principe essentiel du tai-chi est l’apprentissage du ralentissement, physique et émotionnel. Le but de la pratique est d’activer la circulation de l’énergie vitale propre à chacun, aussi appelée force tai-chi.

Afin d’atteindre cet objectif, le tai-chi se concentre sur le contrôle du souffle, combiné avec des mouvements circulaires lents. L’association de ces gestes doux avec la respiration vient activer et équilibrer l’énergie yin (ou énergie lunaire) et yang (énergie solaire) du corps, formant ainsi une complémentarité dynamique. Le but est d’employer la pensée créatrice, aux dépens de la force musculaire.

Pourquoi choisir le yoga ?

Yoga, une pratique complète

Méditation, relaxation et postures plus ou moins dynamiques, le yoga combine le meilleur de la pratique physique et psychique. De ce fait, le yoga est une forme d’exercice complète.
Elle est ressourçante, relaxante et énergisante, et oui tout cela à la fois. Le yoga vous aide à développer une meilleure maîtrise de vous-même, en améliorant votre respiration, votre concentration et votre force physique.

Les principaux bienfaits du yoga

Avec une pratique régulière, le yoga amène de nombreux bienfaits et améliore indéniablement votre qualité de vie. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que la pratique du yoga permet un apaisement des maux de votre corps, mais aussi de votre esprit.

Parmi les bienfaits les plus communs du yoga nous retrouvons :

  • L’amélioration de votre équilibre,
  • un corps plus énergétique,
  • des muscles moins tendus,
  • des articulations mieux lubrifiées,
  • une meilleure souplesse et motricité,
  • une meilleure circulation sanguine,
  • une réduction du stress,
  • une amélioration de la concentration,
  • un meilleur sommeil.

Cette liste est sans fin et peut varier d’une personne à une autre.

Les principaux bienfaits du yoga

La voie vers une nouvelle forme de thérapie

Le yoga s’est aussi montré efficace dans le traitement de nombreuses maladies chroniques. En effet, un article publié par le Figaro évoque les bienfaits thérapeutiques du yoga. De nombreuses études scientifiques récentes ont démontré deux atouts majeurs de la pratique de yoga dans l’accompagnement de la maladie.

Dans un premier temps, la pratique de yoga, notamment celle du yoga Iyengar, est excellente dans la prévention de la maladie. Comment cela s’explique t-il ? Cela est très simple. Le yoga participe à l’équilibre de notre organisme et à l’optimisation de nos capacités motrices et mentales. Ce qui le rend plus que légitime comme pratique de prévention.

Dans un second temps, une autre étude scientifique publiée en 2014 démontre les résultats prometteurs du yoga dans le traitement de lombalgies chroniques ou du diabète de type 2. Sans compter que, le yoga a un avantage sur tous les autres médicaments, il y a rarement des contre-indications.

Toutefois, le milieu médical occidental reste discret concernant le partage des bienfaits du yoga comme thérapie. Malheureusement, le yoga subit encore le poids de certains clichés erronés, d’une pratique pour hippies un peu trop “perchés”.

Une pratique variée et accessible à tous

Enfin, l’avantage du yoga réside dans sa diversité. Il existe en effet 13 différentes variantes principales, permettant à chacun de se concentrer sur ses propres priorités et envies. Parmi ces variantes on retrouve : le Vinyasa, Hatha, Ashtanga, Bikram, Hot yoga, Yin, Anusara, Iyengar, Kundalini, Jivamukti, Power yoga, Nidra et yoga prénatal.

Le yoga est aussi une pratique accessible, qui peut être pratiquée par tout type de public, des femmes enceintes aux personnes âgées, en passant par nos chers bambins.

Pourquoi choisir le tai-chi ?

Tai-chi, une excellente pratique pour lâcher prise

Cette discipline née en Chine associe le contrôle de la respiration, avec une grande lenteur dans les gestes. D’une certaine manière, une séance de Tai-chi-peut ressembler à de la danse.

Sa pratique est précieuse pour lâcher prise. Oui, mais sur quoi ?
Ses peurs, ses doutes, son futur… De nombreuses angoisses qui viennent contracter vos muscles, apporter de la raideur à vos articulations, ou encore détériorer la qualité de votre sommeil. Les principes du tai-chi vont aider les pratiquants à se détacher de cette envie de contrôle. Il vous permet d’accepter à laisser partir ce besoin d’emprise sur les choses ou sur les gens qui vous entourent.

Autrement dit, le tai-chi est une excellente pratique pour se remettre en question. Remettre en question ses actes, mais aussi sa vision de la vie.

Les principaux bienfaits du tai-chi

Il apporte lui aussi de réels bienfaits sur le corps et l’esprit, comme par exemple :

  • L’aide à canaliser votre énergie,
  • l’amélioration de votre motricité, de votre posture et de votre équilibre,
  • l’aide à combattre les effets du vieillissement,
  • le renforcement l’estime de soi,
  • l’amélioration de votre sommeil.

Les principaux bienfaits du tai-chi

Un remède contre l’insomnie

Le tai-chi équilibre notre énergie yang et notre énergie yin, comme évoqué antérieurement. L’énergie yang représente l’énergie solaire, le feu intérieur. Quand cette énergie est trop présente dans le corps, les risques d’insomnie sont très élevés.

À l’opposé, le yin, ou énergie lunaire, est une énergie calmante et apaisante. La pratique du tai-chi permet au yin de reprendre sa place au sein de notre organisme, diminuant ainsi les sommeils agités.

De nos jours, deux tiers des pratiquants de tai-chi ont déclaré mieux dormir depuis qu’ils ont commencé cette pratique.

Une pratique sans risque pour les séniors

Nous avons déjà évoqué précédemment ses vertus concernant les effets anti-âges, mais cela n’est pas l’unique raison qui rend le tai-chi tant apprécié des séniors.

L’autre raison principale est la prévention des chutes. Les chutes représentent la plus grande crainte des personnes âgées. Elles sont synonymes d’hospitalisation, de perte d’autonomie, voire même de décès. En renforçant équilibre, posture et motricité, la pratique du tai-chi réduit considérablement le risque de chute chez les seniors. De quoi ravir le club du troisième âge.


Après cette présentation complète de ces deux pratiques, nous espérons avoir satisfait votre curiosité, et aidé certains à choisir une pratique et à se lancer. Cela relève d’un choix très personnel et de ce que vous recherchez.

Quelles sont vos envies ? Quels sont vos besoins ? Êtes-vous plutôt tai-chi ou yoga ? Ou peut-être même les 2, pourquoi choisir ? Personne ne déconseille la pratique simultanée de ces deux activités, bien au contraire.

Laisser un commentaire