Le yoga prénatal, qu’est-ce que c’est ?

par Camille Carcenac

Vous attendez un heureux évènement ? Laissez nous dans un premier temps vous féliciter. Votre corps va entamer une période de changement intense et vous vous demandez sûrement si vous pouvez continuer votre pratique de yoga pendant la grossesse ? Eh bien oui, cela est tout à fait possible.

C’est le moment idéal pour intégrer la pratique du yoga à votre routine. Pour celles d’entre vous qui le pratiquent déjà, que ce dernier soit plutôt doux ou dynamique, nous vous conseillons d’adopter une pratique de yoga adaptée à vos nouveaux besoins : Le yoga prénatal, l’arme contre les maux de la grossesse.

Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir au sujet de cette pratique de yoga. De ses bienfaits, à ses objectifs, le yoga prénatal n’aura plus aucun secret pour vous.

Bonne lectures aux futures mamans ! 

Yoga prénatal_1

En quoi la pratique du yoga prénatal consiste-t-elle ?

Quels sont les objectifs du yoga prénatal ?

Que vous appréhendiez cette grossesse de manière sereine ou non, que cela soit votre premier ou troisième enfant, le yoga prénatal est un allié de taille pour affronter l’anxiété et les petits désagréments que la grossesse peut venir vous apporter au quotidien. Il a été conçu pour améliorer le bien-être des femmes pendant leurs grossesses.

Les mouvements doux de cette pratique, associés à des exercices de respiration (pranayama), vont venir vous offrir un moment de relaxation, à vous mais aussi à votre bébé. De plus, un cours de yoga prénatal est un excellent moyen de vous préparer à l’accouchement. Les postures vont venir se focaliser sur les zones de votre corps qui auront le plus besoin d’attention pendant cette étape de transformation du corps féminin, notamment le périnée.

Cette pratique est sans danger pour vous deux, mais si votre grossesse comporte des particularités, n’hésitez pas à consulter votre médecin afin de vous assurer que la pratique du yoga prénatal ne comprend aucun risque.

Le yoga prénatal, une pratique à consommer sans modération

Le yoga prénatal peut être pratiqué tous les jours. Sa pratique permet aux femmes enceintes de garder motricité et vitalité pendant la grossesse, le tout de manière douce et adaptée à leurs corps. Ainsi, cette pratique peut s’effectuer au quotidien, sans contre-indications.

Certes, dans la pratique il peut s’avérer difficile de trouver le temps et la force pour une séance quotidienne. Les professeurs de yoga recommandent néanmoins une pratique de yoga prénatal au moins 3 fois par semaine dès le deuxième trimestre. Libre à vous de le pratiquer plus si vous le souhaitez.

N’oubliez pas, si vous ne vous sentez pas en forme, ou trop fatiguée pour pratiquer, ne vous forcez pas. La grossesse est un moment où vous devez ralentir, et vous écouter. Votre corps et ses besoins changent, restez à son écoute.

Comment se déroule une séance de yoga prénatal ?

Les séances de yoga prénatal sont adaptées en fonction de votre trimestre de grossesse. Ces dernières se composent de la même manière qu’une séance de yoga classique.

Tout d’abord avec des échauffements et des exercices de respiration, puis suivi d’ un enchaînement de postures douces et sans risques pour les femmes enceintes.

Et enfin, une partie relaxation à la fin du cours pour vous détendre et lâcher prise.

Jusqu’à quel moment pouvez-vous le pratiquer avant l’accouchement ?

L’avantage incontestable du yoga prénatal est que vous pouvez le pratiquer jusqu’au terme de votre grossesse, sauf avis contraire de votre médecin dans le cas d’une grossesse à risque. Ainsi vous serez plus que prête pour le jour J.

Cependant, lors de votre troisième et dernier trimestre, il est préférable d’adopter une pratique personnalisée avec un professeur particulier. Les besoins, capacités et limites d’une femme enceinte dans son dernier trimestre peuvent considérablement varier d’une personne à une autre. Encore une fois, n’hésitez pas à également demander conseils à votre spécialiste.

De plus, si votre condition rend la pratique du yoga prénatal douloureuse ou désagréable, ne forcez pas sur vos limites et prenez du temps pour vous reposer. Après tout, personne ne vous en voudra, votre corps est déjà très occupé à créer la vie, vous pouvez vous autoriser une pause.

 

Les bienfaits du yoga prénatal

La pratique du yoga prénatal pendant la grossesse compte un nombre impressionnant de bienfaits tout au long de la grossesse. Comme expliqué dans cet article de “Femme Actuelle”, de nombreuses études scientifiques ont démontré les bienfaits de cette pratique sur le corps, mais aussi sur l’esprit des futurs mamans.

  • Une réduction du stress et de l’anxiété pendant la grossesse. Les différents exercices respiratoires vont venir calmer votre corps, ainsi que votre mental. De plus, une respiration profonde permet une plus grande production d’ocytocine, aussi connue sous le nom d’hormone du bonheur. La respiration profonde et consciente acquise avec le yoga prénatal est aussi un outil des plus utiles durant l’accouchement. Grâce à ces outils, vous vous sentirez également mieux préparée le jour de l’accouchement.
  • Une meilleure circulation sanguine, surtout avec la réduction d’activité physique lors du troisième trimestre.
  • Un meilleur équilibre. Le corps et le poids d’une femme enceinte change au cours de la grossesse. Les points d’équilibres sont alors modifiés. La pratique du yoga prénatal vous aidera à trouver un meilleur équilibre dans ce nouveau corps.
  • Une meilleure posture. En effet, la pratique de yoga prénatal aide les femmes enceintes à garder une posture droite, en consolidant les muscles du bas du dos, malgré le poids du ventre. En effet, beaucoup de femmes enceintes développent des sciatiques dès le quatrième mois de grossesse.
  • Une meilleure mobilité du bassin. Au fur et à mesure de la grossesse, les femmes perdent en mobilité, surtout dans le bassin. Les mouvements doux du yoga prénatal vous aident à retrouver de l’amplitude dans vos mouvements, et améliorent vos déplacements jusqu’à la fin de la grossesse.
  • Un soulagement des symptômes liés à la grossesse. Le yoga prénatal va aider les femmes enceintes à réduire leur fatigue, à diminuer les nausées et autres troubles digestifs, mais aussi à améliorer la qualité de leur sommeil. Sommeil si important pendant la grossesse. De plus, le yoga participe à une meilleure circulation du sang, aidant ainsi à combattre la sensation de jambes lourdes, ou encore à équilibrer la tension artérielle.
  • Une bonne préparation du plancher pelvien. Pendant la grossesse, il est important de venir renforcer et assouplir cet ensemble de muscles. Avec le développement du fœtus, ce dernier subit une pression plus grande au fil de la grossesse. Le yoga prénatal vient stimuler et soulager cette région du corps.

Enfin, le bienfait ultime de cette pratique, est qu’il vient renforcer le lien entre une maman et son bébé. Le professeur de yoga aide la maman prend conscience de son corps et est plus à l’écoute de ce dernier. Elle vient ainsi rentrer plus facilement en connexion avec le bébé durant la grossesse.

Une posture emblématique du yoga prénatal

Enfin, nous allons terminer cet article en vous présentant une posture de yoga prénatal qui saura vous aider au mieux pendant votre grossesse.

La posture du coeur coulant, Anahatasana

Comme son nom l’indique, cette asana a pour but d’ouvrir votre cœur et votre poitrine. Elle vient également renforcer votre colonne vertébrale et vous soulage des éventuels maux de dos liés à la grossesse. Elle peut se pratiquer dès le premier trimestre de grossesse.

Elle favorise une respiration profonde et diminue toutes les raideurs potentiellement présentes dans vos cervicales et dans vos épaules.

Pour cette posture, on peut utiliser un ballon de Klein, offrant ainsi une variante pour celles qui le souhaiteraient.

Comment entrer dans la pose ?

  • Mettez-vous à quatre pattes, genoux alignés à vos hanches. Si vous ressentez de la pression dans les genoux, n’hésitez pas à déposer une couverture au sol en dessous de ces derniers.
  • Puis, vos poignets sont alignés à vos épaules, ou déposés sur le ballon de Klein.
  • Inspirez profondément, et expirez en venant allongez votre buste vers l’avant.
  • Pour celles qui effectuent la pose sans ballon, déposez votre front au sol.
  • Respirez plusieurs fois dans cette posture, et revenez très doucement sur vos genoux.

Yoga prénatal_2

Le yoga prénatal n’est-il pas un excellent accompagnement à la grossesse ? Il vous prépare à affronter l’accouchement dans les meilleures conditions possibles, tout en rendant votre grossesse plus agréable, aussi bien sur le plan physique que mental. Sans compter qu’il participe à la bonne santé de votre bébé, avant même que ce dernier naisse. Que demander de plus ?

Voici une vidéo d’une séance complète :

À LIRE AUSSI

Commenter