Peut-on faire du yoga quand on est enceinte ?

Félicitations à toutes les futures mamans lisant cet article aujourd’hui. Nous sommes ravis de voir que vous songez à intégrer le yoga à vos habitudes pendant cette période si importante et si magique dans la vie d’une femme.

Vous n’avez jamais pratiqué le yoga? La grossesse est le moment idéal pour débuter. En effet, le yoga pendant la grossesse est une occasion idéale d’être à l’écoute de vos corps, ainsi que de vos sensations physiques. Depuis plusieurs années, nous avons même pu voir émerger l’apparition d’un nouveau style de yoga, le yoga prénatal. Ce dernier offre aux futures mamans un moment de détente. Un moment précieux pour l’aider à appréhender au mieux cette nouvelle grande étape.

Dans cet article, nous allons guider les femmes enceintes à travers les meilleures postures et techniques de yoga à adopter tout au long de la grossesse. De plus, nous vous informerons des précautions à prendre pendant cette période de transformation.

Yoga enceinte

Quels sont les bienfaits du yoga pendant la grossesse ? Quelles postures de yoga pivilégier ?

Le yoga prénatal, qu’est-ce que c’est ?

D’une manière générale, une pratique sportive durant la grossesse est conseillée. En effet, un article publié par “Au féminin”, indique pourquoi il est primordial de continuer une activité physique durant cette période.

Une pratique sportive oui, mais laquelle ? De nombreux professionnels de santé conseillent aux futures mamans des pratiques douces, telles que la marche, la natation, le taï-chi ou encore le yoga prénatal. Et c’est de ce dernier que nous allons parler aujourd’hui, le yoga prénatal.

Si vous pratiquez déjà le yoga, il est conseillé d’adapter votre pratique habituelle (que cela soit du Hatha yoga, Ashtanga, Vinyasa, Bikram ou du Yin yoga) à des cours de yoga prénatal. Cette dernière sera en effet mieux adaptée à vos nouveaux besoins, ainsi qu’aux différents changements physiques et psychiques dus à cette période.

Pourquoi faire du yoga pendant son premier trimestre de grossesse ?

Que vous soyez de nature sereine, ou anxieuse, que cela soit votre premier ou troisième enfant, le yoga sera votre meilleur allié pour affronter l’anxiété et les petits désagréments que la grossesse peut venir vous apporter au quotidien.

Le professeur de yoga vous guide à travers des mouvements doux, et des exercices de respirations bénéfiques aux femmes enceintes (Pranayama). Ce qui vous offrira un moment de relaxation, sans danger pour vous ni pour votre bébé. Parmi les bienfaits notables du yoga pendant le 1er trimestre de grossesse, on compte notamment :

  • Une plus grande sérénité dans l’appréhension vos 9 mois de grossesse,
  • une plus grande positivité au quotidien,
  • la conservation d’une bonne posture,
  • la conservation d’un bon équilibre,
  • une meilleure conscience de son corps, notamment de votre périnée,
  • un renforcement complet du corps,
  • un assouplissement complet du corps,
  • la réduction du risque de fausse couche,
  • un renforcement de votre confiance en soi.

Une posture de yoga idéale pour le premier trimestre de grossesse

Ici, nous vous recommandons une posture de yoga prénatal idéale durant votre premier trimestre : La fente basse, aussi appelée la posture du croissant de lune.

Pourquoi cette posture ? Cette asana renforce intégralement le corps. Mais le vrai atout pour les femmes enceintes réside dans l’assouplissement et le renforcement des jambes, des genoux et des hanches. Des parties du corps dont la fonction va s’intensifier au fur et à mesure de la grossesse, notamment du fait de la prise de poids.

posture de yoga idéale pour le 1er trimestre de grossesse

Pourquoi faire du yoga pendant son deuxième trimestre de grossesse ?

Continuer la pratique de yoga prénatal pendant le second trimestre de la grossesse vient faire perdurer les bienfaits que nous avons évoqué précédemment. Cette dernière vient également en développer de nouveaux :

  • Un approfondissement de la respiration, très utile notamment lors de l’accouchement,
  • le développement de la force mentale et de l’endurance physique du corps qui ne cesse de changer pendant ce second trimestre,
  • un renforcement du lien avec votre bébé,
  • une activation de la circulation sanguine et de l’oxygénation des tissus cellulaires, soulageant ainsi certains maux comme les varices, ou les sensations de jambes lourdes,
  • la réduction d’un potentiel diabète gestationnel,
  • un soulagement des maux de du bas du dos et des douleurs sciatiques,
  • un meilleur stockage des endorphines (hormones antidouleurs),
  • une meilleure mobilité du bassin, augmentant ainsi le bien-être des mamans pendant la grossesse,
  • un meilleur équilibre du système nerveux.

Une posture de yoga idéale pour le deuxième trimestre de grossesse

Pour ce second trimestre, nous vous conseillons cette fois-ci une toute nouvelle posture de yoga prénatal qui saura vous séduire à ce stade plus avancé de la grossesse : la posture du papillon.

Pourquoi cette posture ? Cette asana est idéale pour les femmes enceintes, puisqu’elle permet une grande ouverture des hanches et des cuisses. Elle vient également stimuler les organes du système digestif et du système reproductif, et réduire le stress. Plutôt idéal pour un second trimestre de grossesse n’est-ce pas ?

posture du papillon

Le yoga pendant le troisième trimestre de grossesse

L’avantage ultime du yoga prénatal est qu’il peut être pratiqué jusqu’au terme de votre grossesse, sauf avis contraire de votre médecin ou de votre gynécologue.

Durant le dernier trimestre, la pratique d’un yoga prénatal personnalisé est recommandée. En effet, les besoins d’une femme enceinte dans son troisième trimestre peuvent varier d’un cas à un autre. Renseignez-vous pour obtenir un accompagnement qui saura convenir au mieux à vos attentes et à vos besoins les plus spécifiques. Cela est d’autant plus primordial alors que vous entrez dans la dernière étape de votre grossesse. La qualité de votre suivi est cruciale.

 

Pourquoi faire du yoga pendant son dernier trimestre de grossesse ?

  • Pour une meilleure tonification et un meilleur assouplissement des muscles profonds du corps, notamment les muscles dorsaux. Cela être très bénéfique pour les femmes qui souhaitent allaiter,
  • une prise de conscience de son centre de gravité, améliorant ainsi sa capacité de mouvement,
  • la pratique vous aidera aussi à lâcher-prise et à vous libérer du stress, qui a tendance a augmenté au fur et à mesure que l’accouchement approche,
  • une prise de conscience de votre respiration et de son évolution, pour conserver un maximum d’énergie, mais surtout pour un accouchement plus en douceur,
  • une meilleure écoute de la maman a ses ressentis,
  • enfin, la pratique durant le dernier trimestre offre un contact avec le bébé, favorisant ainsi les échanges entre la maman et son futur bébé qui est sur le point d’arriver,

Une posture de yoga idéale pour le troisième trimestre de grossesse

Pour ce dernier trimestre, nous vous parlerons ici des bienfaits incroyables de la position du diamant. Idéale pour la fin de grossesse.

Pourquoi cette posture ? La posture du diamant, ou Vajrasana en sanskrit, est une des positions pour entrer en méditation. Elle offre à la maman calme, quiétude et confiance. Sa pratique régulière va venir tonifier et assouplir le dos et la colonne vertébrale, soulageant ainsi les maux de dos souvent présents en fin de grossesse. Cette pose va aussi permettre à la future maman d’améliorer la souplesse de ses hanches et la mobilité de ses genoux, l’aidant ainsi à vivre au mieux la fin de grossesse, ainsi que l’accouchement.

Cette posture est particulièrement appréciable en fin de séance, vous pouvez poser vos mains sur votre ventre, entrant ainsi en contact avec votre bébé. Vous venez ici renforcer votre lien avec lui, et partager un moment magique.

position du diamant

Les précautions à prendre et contre-indications

Le corps des femmes enceintes fait face à bien des changements pendant 9 mois.Il est donc primordial d’en prendre soin au quotidien, notamment lors de pratiques physiques. La pratique du yoga prénatal ne fait pas exception à cette règle. C’est pour cela que nous partageons avec vous plusieurs précautions à prendre pendant votre pratique de yoga prénatal :

  • N’hésitez pas à adapter vos postures, pour un confort optimal. Avec des coussins, appuyez contre un mur, usez de tous les ajustements nécessaires pour rendre votre pratique la plus relaxante possible.
  • Respirez profondément tout au long de la pratique, afin de favoriser une meilleure détente. De plus, la pratique d’une respiration lente va vous aider à un meilleur relâchement musculaire et à approfondir les bienfaits de la pratique.
  • Ne dépassez pas vos limites. Surtout si vous débutez en yoga. Les hormones, l’excès de fatigue, l’hypersensibilité sont autant de facteurs qui peuvent rendre une pratique sportive, même douce, très éprouvante. Si vous ne vous sentez pas de pratiquer, ne vous forcez pas. Prenez votre temps, la grossesse est une étape pleine de changements, autorisez votre corps à y aller étape par étape.
  • Si la pratique du yoga est douloureuse, désagréable ou déconseillée dans votre cas, arrêter immédiatement et consultez votre gynécologue.
  • Hydratez-vous avant, pendant et après la séance. Sans modération !
  • La pratique du yoga prénatal au moins une fois par semaine va améliorer considérablement votre bien-être tout au long de la grossesse. Dans le dernier mois de votre grossesse, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est même recommandé d’en faire minimum 2 fois par semaine.

 

Nous espérons que cet article aura su rassurer toute femme enceinte qui souhaite se lancer dans la pratique du yoga. Comme évoqué, le yoga pendant la grossesse est idéal pour le développement de bébé, mais aussi pour le bien-être de maman.

La pratique de postures adaptées aux corps des femmes enceintes, combinée à des exercices de respiration, et vous obtenez un vrai cocktail revitalisant pour la maman, mais dont bébé peut profiter aussi.

Si le yoga prénatal a su vous séduire, avez-vous songé au yoga postnatal, après l’arrivée de bébé ?

Laisser un commentaire