Le Yin yoga, qu’est-ce que c’est ?

par Camille Carcenac

Vous êtes stressé ? Vous vivez à toute allure et ne trouvez pas de temps pour prendre soin de vous ? Nous avons la solution pour vous : le Yin yoga. Un moment idéal pour ralentir et vous détendre.

À travers cet article, nous allons vous faire découvrir cette pratique aux vertus relaxantes. D’où vient-elle, en quoi consiste-t-elle, quels sont ses bienfaits… Le Yin yoga n’aura plus aucun secret pour vous.

Quelles sont les origines du Yin yoga ?

Le Yin yoga a été inventé il y a une vingtaine d’années. Et oui, seulement une vingtaine. Cependant, cela ne l’empêche pas d’occuper le devant de la scène, aux côtés des pratiques de yoga ancestrales. Tout comme le Hatha yoga, le Yin fait partie des styles de yoga doux.

La pratique du Yin yoga repose sur 3 éléments :

  • La médecine chinoise, notamment en ce qui concerne les méridiens,
  • L’approche lente et douce du Taoïsme,
  • Les asanas du yoga.

C’est en combinant ces différents éléments que le Yin yoga fut créé en 1990, par Paul Grilley. Il développa sa propre méthode, en considérant la dimension anatomique de l’être humain, mais aussi énergétique. De nos jours, la plupart des enseignants de Yin yoga sont formés selon la méthode Yin yoga de ce dernier. Cette pratique de yoga doux constitue un excellent complément à une pratique plus dynamique.

Quels sont les principes du Yin yoga ?

Sur le plan physique, de par l’influence Taoïste, l’objectif du Yin yoga est d’étirer les muscles en profondeur, jusqu’à atteindre ce que l’on appelle les tissus profonds du corps. Par tissus profonds, on inclut notamment les articulations, les tendons, les fascias, les ligaments, mais aussi les os. De ce fait, on participe à un assouplissement intense de ces derniers, tout en les renforçant.

C’est exactement pour cette raison que les poses sont tenues plusieurs minutes. L’objectif est de décontracter le plus possible vos muscles, afin d’agir en profondeur. Afin de vous étirer en toute sécurité, le professeur de Yin yoga vous guidera avec douceur, en vous invitant à prendre votre temps. Le but est ici d’éviter au maximum les gestes brusques, aussi bien pour entrer que pour sortir des postures.

Sur le plan psychique et énergétique, la tenue des postures pendant plusieurs minutes permet de dénouer, voire débloquer certaines zones de votre corps. Cela peut être un blocage dû à une blessure, ou à un traumatisme émotionnel. Le but ici est de permettre à l’énergie de circuler librement à travers votre corps, afin d’éliminer tensions et raideurs.

Combiné à une respiration profonde, les étirements du Yin vont favoriser une meilleure oxygénation du corps, et procurer un sentiment de lâcher-prise et de bien-être pour l’esprit.

Pour qui ?

Cette pratique douce saura séduire les débutants, mais aussi les yogis et yoginis les plus avancés. Son accessibilité est un véritable atout. En effet, en Yin yoga, on ne recherche pas la posture ni l’alignement parfait. Le but est d’ajuster chaque asana en fonction de vos capacités et de vos limites.

Ce yoga est particulièrement recommandé pour les personnes en quête de calme, de quiétude et de détente. Cette pratique relaxante est également idéale pour réduire votre stress, physique comme émotionnel.

Cependant, ce yoga est déconseillé pour toutes personnes souffrant de douleurs sévères dans le dos, dans les cervicales ou encore dans les hanches. N’hésitez pas à demander conseil à votre spécialiste avant de commencer la pratique du Yin yoga.

Comment se déroule une séance de Yin yoga ?

Un cours de Yin yoga commence avec une courte méditation et des exercices de pranayama (respiration), pour vous ancrer dans l’instant présent et vous aider à déconnecter. Cette première étape est cruciale.

Que vous soyez débutant ou avancé, il est essentiel de cultiver une attitude calme en s’installant sur votre tapis. C’est-à-dire, prendre le temps d’arriver dans votre pratique, ne pas essayer d’aller plus vite que la musique et envahir son esprit de pensée en tout genre. Le but ici est de vous offrir un moment de détente. Cet état méditatif va se cultiver tout au long de la pratique.

En effet, en Yin, il y a un vrai travail d’introspection. C’est pour cela que l’on se doit de plonger tout d’abord son corps dans un état de relâchement et de décontraction. Afin d’arriver à apaiser son esprit par la suite.

Puis, vous continuez avec quelques échauffements doux, avant d’enchaîner plusieurs postures. Chacune d’entre elles sera tenue entre 3 et 5 minutes, ce qui peut paraître long. Profitez de ces quelques minutes pour porter attention à vos sensations. Venez définir si elles sont acceptables, désagréables, douloureuses, ou peut-être inexistantes. L’objectif ici est d’arriver à trouver une variante de la posture qui vous convient, dans laquelle vous vous sentez bien. On ne veut pas que vos sensations soient inexistantes lors d’un cours de Yin, ni qu’elles soient désagréables, voire insupportables. Ce qu’il faut, c’est trouver le juste milieu.

Pour accomplir certaines postures, vous pouvez utiliser des accessoires de yoga, tels que des blocs ou encore des sangles.

Enfin, la séance se termine avec un Savasana, offrant un moment de relaxation profonde pour le corps et l’esprit.

Si vous souhaitez vous lancer dans une pratique chez vous, nous vous conseillons l’oeuvre de Cécile Roubaud : « Yin Yoga ». Elle partage les bienfaits des asanas du yin, et explique comment les pratiquer chez soi.

Voici une vidéo pour vous lancer dans la pratique :

Quels sont les bienfaits du Yin yoga ?

Loin des pratiques de yoga dynamique comme l’Ashtanga ou le Vinyasa yoga, le Yin n’en est pas moins bénéfique pour le corps.

Les bienfaits pour le corps

Comme évoqué précédemment, la pratique du Yin yoga est un excellent complément de pratique. Elle compte un grand nombre de bienfaits physiques :

  • Un étirement profond des muscles et des tissus conjonctifs (fascias).
  • Une lubrification des articulations.
  • Un renforcement et assouplissement des os, des tendons, des ligaments, des fascias et des articulations.
  • Une réduction des tensions musculaires du corps.
  • Une meilleure circulation sanguine.
  • Une meilleure posture.
  • Un gain de mobilité et de motricité.
  • Un apaisement général du corps.

Les bienfaits pour l’esprit

Bien évidemment, le Yin yoga n’est pas avare en bienfaits pour l’esprit. On compte notamment :

  • Une réduction du stress
  • Un apaisement du système nerveux.
  • Un sentiment de détente profonde et de lâcher prise.
  • Une réduction des tensions nerveuses et émotionnelles.
  • Un sentiment profond de calme et de quiétude.
  • Un moment ressourçant pour l’esprit.

Trois postures de yoga emblématiques

La posture de la Montagne, Tadasana

Une posture si simple, mais si bénéfique. Dans cette posture debout, vous aurez juste besoin de vous tenir bien droit, la poitrine ouverte et les épaules dégagées. Vos bras sont le long du corps ou placez-en Namaste sur le cœur. Vous regardez droit devant, ou vous pouvez même fermer vos yeux pour aiguiser vos sensations.

Cette asana stimule les reins et tonifie le système digestif, favorisant ainsi l’élimination. De plus, cette posture favorise la pleine conscience de son souffle et des mouvements que ce dernier crée dans notre corps. Vous êtes dans une posture statique, mais votre corps reste en mouvement grâce à votre respiration. Enfin, la posture de la Montagne améliore la circulation sanguine et lymphatique. Impressionnant n’est-ce pas ? Nous vous l’avions promis, si simple, mais si bénéfique.

Yin yoga_1

La posture de la pince debout, Uttanasana

Cette posture est connue sous bien des noms, la Cigogne, la posture des Mains aux pieds ou encore la posture de l’Étirement intense.

Cette asana possède des vertus amincissantes pour les hanches, tout en venant renforcer les cuisses. Mais cela ne s’arrête pas là. Elle permet également de détendre les épaules et d’étirer toute la colonne vertébrale.

D’un point de vue plus “psychique”, cette posture viendra soulager les maux de tête, la fatigue légère, le stress, mais aussi l’anxiété.

Comment entrer dans la pose ?

  • Commencez en Tadasana, posture de la Montagne.
  • Sur une inspiration, envoyez vos bras haut dans le ciel. Profitez-en pour offrir à votre corps un étirement complet.
  • Puis sur une expiration, basculez votre corps en avant et amenez vos mains en direction du sol.
  • Si la pression est trop forte dans le bas du dos, vous pouvez plier vos genoux.
  • Restez dans cette posture pendant 5 bonnes respirations.
  • Puis, remontez sur une expiration, en déroulant votre dos vertèbre par vertèbre.

Yin yoga_2

La posture de l’angle assis

Pour terminer, nous allons vous présenter une posture assise, celle de l’angle assis. Cette asana possède des bienfaits incroyables. Elle vient notamment étirer en profondeur un grand nombre de muscles. Des ischio-jambiers aux mollets, en passant par les cuisses, c’est un vrai bonheur pour les jambes. De plus, elle permet de renforcer les articulations des genoux, des hanches, tout en étirant votre colonne vertébrale. Enfin, pour terminer en beauté, cette posture stimule les organes de l’appareil digestif et reproducteur.

Comment entrer dans la pose ?

  • Assis sur votre tapis, venez écarter vos jambes de part et d’autre.
  • Gardez vos jambes bien tendues.
  • Puis inspirez, envoyez vos bras le long de vos oreilles.
  • Expirez et venez déposer votre buste en avant, en direction du sol, entre vos deux jambes.
  • Déposez vos mains là où elles atterrissent et respirez profondément.
  • À chaque inspiration, allongez votre dos en l’étirant vers l’avant.
  • Puis à chaque expiration, venez relâcher un peu plus votre corps, en le laissant retomber vers le sol.
  • Tenez dans cette pose pendant 5 bonnes respirations, puis remontez tout doucement sur une expiration.

Yin Yoga_3

Le Yin yoga n’a à présent plus de secrets pour vous. Nous espérons que cet article vous donnera envie de vous y essayer. Si vous pratiquez déjà le yoga, peut-être que le Yin pourra vous apporter un certain équilibre avec votre pratique plus dynamique.

À LIRE AUSSI

Commenter