Quel yoga faut-il pratiquer pour mieux dormir ?

par Camille Carcenac

Nous savons tous que le yoga possède des vertus. Et beaucoup se demande si mieux dormir en fait partie ? Bonne nouvelle chers lecteurs, le yoga peut en effet vous venir en aide pour solutionner vos divers troubles du sommeil.

Dans cet article, nous allons plus particulièrement vous parler de yoga Nidra et de son rôle pour un meilleur sommeil. De ses bienfaits à des conseils postures, vos problèmes de sommeil seront très vite un lointain souvenir.

Bonne lecture à tous !

Quels cours de yoga un sommeil réparateur ?

Le yoga Nidra, un allié pour mieux dormir

Origines et objectifs

Le terme Nidra signifie sommeil en sanskrit. Cependant, il ne s’agit pas de sommeil au sens strict du terme, mais plutôt d’un état entre l’endormissement et l’éveil de la conscience.

L’objectif du yoga Nidra est d’amener la conscience au plus proche du subconscient, afin de libérer les tensions du corps, mais aussi de l’esprit.

Pour ce faire, le yoga Nidra se pratique habituellement en posture du Cadavre, Savasana. Il est également possible de se placer en posture du fœtus, de préférence sur le côté droit.  Pourquoi le droit ? Parce que la respiration par la narine gauche possède un effet apaisant et relaxant. De ce fait, en vous tournant sur la droite, vous stimuler la respiration par la narine gauche.

Le yoga Nidra est considéré comme une technique de relaxation très efficace. Tellement efficace qu’elle permet de mieux dormir, en libérant notre corps des tensions musculaires et émotionnelles. Ses effets se font ressentir dès le premier cours.

Les bienfaits du yoga Nidra sur le sommeil

La différence du yoga Nidra par rapport aux autres styles de yoga, c’est qu’on accompli qu’une seule posture durant la séance. Le but est de tenir cette posture en restant le plus immobile possible.

Le challenge est néanmoins de ne pas s’endormir et de se plonger dans un sommeil lucide.

Ainsi, en restant conscient, on se laisse guider par une méditation guidée du professeur. Cette méditation nous invite à prendre conscience de notre respiration, des bruits qui nous entourent, des sensations qui traversent notre corps… Autrement dit c’est un moment d’introspection pure.

Au cours de cette méditation, ou introspection, les muscles du corps se relâchent petit à petit, et l’esprit s’apaise. Ainsi, le yoga Nidra est un excellent exercice préparatoire avant d’aller dormir. 

Ce dernier est une expérience à part entière, profitez-en pleinement afin d’éveiller votre conscience.

Quels autres styles de yoga peuvent favoriser le sommeil ?

De manière générale, les pratiques douces auront un impact bénéfique sur votre sommeil et sa qualité. Le Yin ou encore le Hatha yoga peuvent être des options intéressantes, combiner ou non à une pratique de yoga Nidra. En effet, ces types de yoga combinent des mouvements lents à des postures assouplissantes et relaxantes. Le but est de réduire toutes les tensions du corps, des cervicales, au bas du dos, en passant par les jambes. Mais aussi de permet à l’esprit de se déconnecter complètement de l’espace et du temps, favorisant ainsi un état de détente profonde. 

Cependant, certaines personnes favorisent des pratiques dynamiques. En effet, une activité physique plus intense aident certains à évacuer le stress et à tonifier le corps. De ce fait, ils se sentent plus détendus et peuvent laisser leurs journées derrière eux. Parmi ces styles plus toniques, on retrouve le Vinyasa, le Bikram, ou encore l’Ashtanga yoga. 

En d’autres termes, trouver son « yoga du sommeil » dépend des besoins de chacun. 

L’importance des exercices de respiration

Parfois, la seule dont vous avez besoin, c’est de respirer. Ne rien faire, fermer les yeux et juste prendre le temps de calmer son souffle. Une branche du yoga est dédiée à la respiration, le Pranayama.

Le Pranayama se compose d’une multiude d’exercices, aux vertus diverses et variées. Un grand nombre d’entre eux peuvent favoriser le sommeil. Nous avons par exemple la respiration alternée, la respiration yogique, ou encore la respiration abdominale. 

Ces diverses techniques sont simples, rapides, et incroyablement efficaces. Le matin, comme le soir, elles sont bénéfiques à tout moment de la journée pour détendre le corps et relâcher la pression. 

 

Pourquoi pratiquer le yoga Nidra pour mieux dormir ?

Dans cette seconde partie, nous allons rentrer un peu plus en détail sur les bienfaits que le yoga Nidra apporte.

Dans un premier temps, comme nous avons pu le voir plus haut, le yoga Nidra vous aide à vous endormir. La méditation guidée vous entraîne dans un état de détente profonde, prélude parfait à l’endormissement. Certaines méditations en yoga Nidra sont même spécifiquement orientées autour du sommeil.

Voilà pourquoi il est intéressant de lancer une séance de yoga Nidra lorsque vous êtes dans votre lit, prêt à commencer votre nuit.

Dans un second temps, le yoga Nidra a tendance à améliorer la qualité de votre sommeil. Vous avez moins de chance de vous réveiller dans la nuit, ou d’avoir un sommeil agité. Parfois, notre cycle de pensées entraîne des effets anxiogènes, qui nous font avoir des cauchemars ou un sommeil très léger.

Or, le yoga Nidra permet de se détacher de ce fameux cercle de pensées, voire même à casser ce cercle vicieux. Le yoga Nidra vous évite les ressassements et les pensées obsédantes au moment de vous coucher. Vous vous concentrez sur votre souffle, sur votre corps, vous faites petit à petit abstraction de votre environnement, de votre flux de pensée et des évènements de votre journée. La même pratique de Yoga Nidra va alors vous aider beaucoup.

En d’autres termes, votre sommeil sera plus réparateur et vous commencerez le jour suivant plus en forme.

Dans un troisième temps, le yoga Nidra peut aussi être utilisé tout au long de la journée, pour vous offrir un moment de repos et recharger les batteries. Une séance de yoga nidra sera bénéfique au milieu d’une chargée et stressante. Il existe des séances adaptées, qui ne durent pas plus de 20 minutes, idéal pour faire une pause au milieu de votre journée. Vous pouvez la faire assise, avec vos écouteurs sur les oreilles pour suivre la méditation guidée.

Les bienfaits sont incontestables. Vous allez ressentir les bienfaits d’une sieste, en vous sentez plus reposez mais aussi énergique. De plus, c’est l’occasion d’évacuer le stress, de clarifier son esprit, ce qui nous rendra plus productif pour le reste de notre journée.

Enfin, le yoga Nidra vous permet de changer votre relation avec vos nuits. En effet, pour certains les nuits sont une source d’angoisse, surtout pour les personnes souffrant d’insomnie.

Ne pas arriver à s’endormir peut créer des états de stress et d’anxiété puissants. Or, grâce au yoga Nidra, vous pourrez à nouveau associer nuit avec repos. Ce type de yoga vous apportera une certaine relaxation et un moment d’introspection. Se réconcilier avec ces nuits participe à une meilleure santé, à un plus grand bien-être, voire même à votre développement personnel.

 

4 postures de yoga pour mieux dormir

Au-delà de la posture du cadavre, Savasana, pratiquée lors d’une séance de Nidra yoga, il existe plusieurs postures aux bienfaits incroyables pour vous aider à vous endormir. Nous vous en avons sélectionné 4, de quoi vous créer une routine du soir de 10 minutes, top chrono.

La posture de l’enfant, Balasana

La posture de l’enfant est LA posture de relaxation par excellence. Pour la faire, rien de plus simple, démarrez à quatre pattes et asseyez-vous sur vos mollets et talons. Déposez le front, les mains et les bras sur le sol, afin d’étirer votre colonne vertébrale, tout en relâchant les épaules et les cervicales. Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez également écarter les genoux afin de mieux respirer.

Tenez cette posture entre 2 à 3 minutes, tout en respirant profondément. Cette asana vient détendre en profondeur le dos, le soulager des différentes tensions et raideurs accumulées au long de la journée. De plus, vous détendez vos épaules, vos cervicales, tout en étirant les hanches et les cuisses.

La posture de la tête sur le genou, Janu Sirsasana

Pour cette posture, vous commencez assis en tailleur. Tendez votre jambe droite et gardez le genou gauche plié. Sur une inspiration, levez votre bras le long de la tête. Puis sur une expiration, pivotez le bassin vers la jambe droite et laissez votre buste descendre vers la jambe.

Vous pouvez caler un coussin ou un bloc de yoga sous le genou, afin de préserver votre dos. Si votre tête ne touche pas la jambe, utilisez un bloc pour reposer votre front.

Cette posture vient étirer vos mollets, vos cuisses, vos inducteurs et renforce les articulations de la jambe. De plus, vous soulagez les sensations de jambes lourdes et les petits maux de dos.

Tenez cette posture environ 1 minute de chaque côté, ou bien pendant au moins 5 respirations à chaque fois.

La posture de la pince assise, Paschimottanasana

Pour cette troisième asana, asseyez-vous en tendant les jambes devant vous. Si vos jambes sont raides, n’hésitez pas à placer un coussin, un bolster ou un bloc de yoga en dessous. Puis, inspirez et envoyez les deux bras le long de la tête. Et sur l’expiration descendez votre buste en direction de vos jambes. Relâchez la nuque et respirez profondément. Si besoin, reposez à nouveau votre tête sur un bloc.

Restez une minute dans cette posture, ou bien 10 longues respirations. Remontez tout doucement en déroulant progressivement votre dos.

La posture de la déesse endormie, Supta Baddha Konasana

Dernière posture et pas des moindre, voici la posture de la déesse endormie. Pour celle-ci, allongez vous sur votre lit et pliez les genoux. Sur une inspiration, laissez vos genoux tomber de part et d’autre, en touchant vos paumes de pieds. Vous créez ainsi un losange avec vos jambes. Relâchez les bras sur le côté ou sur votre ventre.

Pour ceux ayant le dos sensible, vous pouvez également caler un oreiller ou un bolster sous votre dos, des lombaires aux cervicales.

Cette asana est reposante et réduit radicalement le stress. Elle étire en profondeur la sangle abdominale et le bassin, favorise une respiration plus profonde, assouplit les articulations des jambes et les muscles des cuisses.

Vous pouvez la tenir entre 2 et 3 minutes, voire plus si elle vous fait du bien.

Comme promis, une routine simple avec 4 postures aux bienfaits variés et complémentaires, en moins de 10 minutes. Pas mal, non ? Prendre soin de soi pour mieux dormir n’a jamais été aussi facile, rapide et naturel.

Voilà chers Yogis, notre article est à présent terminé, nous espérons qu’il aura pu vous éclairer. Alors, est-ce-que cette présentation du yoga Nidra vous a convaincu ? Êtes-vous prêts à vous lancer ?

Namaste.

À LIRE AUSSI

Commenter