Quel est le pays d’origine du yoga ?

par Camille Carcenac

Ah la pratique du yoga, rien que d’y penser, on se sent déjà plus détendu. Faisant fureur en Occident depuis plusieurs dizaines d’années, elle est pourtant née bien loin des États-Unis et de l’Europe. Mais alors, d’où vient-elle ?  Il s’avère que cette pratique existe depuis plusieurs millénaires, oui vous avez bien lui. Et cette discipline ancestrale a vu le jour en Inde.

Dans cet article, nous allons vous raconter l’histoire de la création du yoga, de ses origines à aujourd’hui, ainsi que son impact dans la culture indienne.

Bonne lecture à tous !

Pays d'origine du yoga_1

L’histoire du yoga

Les origines du yoga

Il y a à peu près 5 000 ans de cela, la pratique du yoga a émergé en Inde. Initialement, cette dernière était plus considérée comme un art martial et s’est transformée au fil des siècles. Elle se trouve à mi-chemin entre l’hindouisme et le bouddhisme.

Il a fallu du temps avant d’avoir que le terme du yoga apparaisse à l’écrit. En effet, ce savoir a longtemps été transmis de manière exclusive, et uniquement à l’oral. Pour cette raison, il est donc difficile d’estimer avec précision son apparition. Les divers chercheurs qui se sont penchés sur la question estiment que cette pratique est vieille de 5 000 à 10 000 ans. Les plus anciennes traces écrites furent retrouvées dans la vallée de l’Indus.

Parmi les textes les plus anciens mentionnant la pratique du yoga, on compte l’ouvrage « Bhagavad-Gita », texte important dans la culture hindouiste, vieux de plus de 2 500 ans. Le mot yoga apparaît également au sein du receuil « Rig-Véda » (appartenant à la culture védique), dont on estime la rédaction entre 1 800 et 800 ans avant Jésus-Christ.

Par la suite, en 800 avant Jésus-Christ, d’autres récits firent mention de cette pratique spirituelle : les » Upanishads ». Prêt de 200 furent rédigées, mais les principales sont au nombre de 12 :

  • Isha Upanishad,
  • Kena Upanishad,
  • Katha Upanishad,
  • Prashna Upanishad,
  • Mundaka Upanishad,
  • Mandukya Upanishad,
  • Taittiriya Upanishad,
  • Aitareya Upanishad,
  • Chandogya Upanishad,
  • Brihadaranyaka Upanishad,
  • Shvetashvatara Upanishad et enfin,
  • Kaushitaki Upanishad.

Dans ces derniers, on y trouve les premières traces de chants de mantras, mais aussi 4 formes de yoga. Le jnana yoga, le karma yoga (ou l’action positive), le bhakti yoga (ou yoga de la dévotion) et enfin, le raja yoga. Plus tard, ces 4 pratiques du yoga furent regroupées sous un terme unique : le Hatha yoga, aujourd’hui mondialement enseigné à travers des cours de yoga. Les Upanishads mentionnent pour la toute première fois la théorie des chakras, les centres énergétiques présentes au sein de chaque individu. On compte 7 chakras principaux :

  • Le Chakra Racine, Muladhara, situé à la base de la colonne vertébrale, entre les parties génitales.
  • Le Chakra Sacré, Svadisthana, se situant sous le nombril.
  • Le Chakra du Plexus Solaire, Manipura, se trouvant dans le creux de l’estomac.
  • Le Chakra du Coeur, Anahata. logé, comme son nom l’indique, au niveau du coeur.
  • Le Chakra de la gorge, Vishuda, présent au milieu de la gorge.
  • Le Chakra du troisième oeil, Ajna, que l’on peut trouver entre les deux sourcils.
  • La Chakra couronne (ou coronal), Sahasrara. Le septième et dernier chakra, se situant au sommet du crâne, en dehors du corps physique, car il nous relie avec la Conscience Universelle et l’Univers.

Cependant, le concept du yoga était encore vague dans ces anciens textes philosophiques.

Ce n’est qu’en 200 avant Jésus Christ, que le célèbre Patanjali décida de retranscrire les grands principes du yoga dans un recueil philosophique, de manière concise et claire. Les premiers textes fondateurs du yoga sont ainsi nés. Évidemment, ils furent rédigés en sanskrit, la langue indienne sacrée et la sous forme de courtes phrases inspirantes. Ces dernières portent le nom de Yoga Sûtras.

Le but était de rendre le yoga plus accessible. Les Yoga Sûtras furent ensuite traduites en Français et en Anglais au 19ème siècle. Ces dernières sont composées de 196 Sûtras*, expliquant les intentions et principes du mode de vie yogique. Ces règles de vie sont toujours enseignées dans la pratique du yoga moderne. Chaque professeur, et professeure de yoga est invitée à les pratiquer au quotidien.

* (Sutra : aphorisme, ou petite phrase).

Les principes originels du Yoga

Comme évoqué précédemment, les principes du yoga furent combinés pour la première dans le recueil des Yoga Sûtras. Tous les styles de yoga trouvent leurs origines dans cet ouvrage.

La philosophie du yoga se compose de 8 principes fondamentaux, retranscrits dans l’ouvrage des Yoga Sûtras. Ces derniers représentent les différents aspects du yoga.

  • Nous avons tout d’abord Yama, correspondant à l’ensemble des principes éthiques. On peut traduire le terme Yamas, par règles sociales, afin de vivre en harmonie avec les gens qui nous entourent. Parmi ces règles, on a notamment la règle de non-violence, d’honnêteté et d’authenticité, ou encore celle du détachement et de la modération.
  • Puis nous retrouvons Niyama, équivalent à l’ensemble des règles de vie personnelles. Ces dernières furent élaborées afin de vivre en harmonie avec soi-même, en prenant soin de son hygiène de vie, mais aussi à travers la discipline, l’étude et le contentement.
  • Les asanas. Vous les connaissez, ce sont les postures que vous réalisez au cours d’une pratique de yoga.
  • Le pranayama, que vous connaissez sûrement aussi. On le traduit par « maîtrise , ou contrôle de sa respiration ». Cela représente les différents exercices que l’on peut effectuer pour maîtriser son prana. Prana signifiant énergie vitale en sanskrit et sous entend « le souffle ».
  • Le Pratyahara, qui équivaut au retrait des sens, dans le but d’aiguiser ses ressentis, sans être distrait par des stimulis externes. L’objectif est de se détacher de toutes ces stimulations.
  • Le Dharana, c’est-à-dire la concentration. En pratiquant cette aptitude mentale, on se concentre sur un objet spécifique, comme une pierre, une fleur, ou encore la flamme d’une bougie. L’objectif est de ne pas détourner son esprit et attention de l’objet en question.
  • Ensuite la Dhyana, la méditation, stade supérieur du dharana.
  • Et enfin, le Samadhi, qui est en à lui l’état d’unité, d’union avec l’Univers. C’est l’objectif absolu du yoga.

Le yoga est considéré comme une véritable philosophie de vie, un moyen pour chaque être humain, d’être en harmonie avec soi-même, mais aussi avec les autres.

Tout pratiquant de yoga recherche également l’harmonie avec son environnement extérieur, et avec l’univers tout entier.

Son évolution au cours des siècles

Au cours du 20ème siècle, la pratique du yoga a connu une véritable occidentalisation. Un engouement pour cette pratique s’est progressivement développé à travers le monde à cette période. C’est à ce moment que ce dernier a connu un grand nombre d’évolutions, en termes de type de yoga, mais aussi de postures de yoga.

De nouvelles pratiques et styles sont nés, tels que le Vinyasa, Iyengar, Bikram, Ashtanga, ou encore le Kundalini yoga. De grands maîtres yoga participèrent à cette évolution, comme Sri Tirumalai Krishnamacharia, enseignant du célèbre Jois Pattabhi (père fondateur du Vinyasa et Ashtanga yoga). Lorsque cette pratique fut importée, elle reçut un immense succès en terres américaines.

Le yoga en tant que pratique physique a été considérablement enrichi, si bien qu’aujourd’hui le yoga est principalement connu en tant que tel. D’un côté elle est peut-être traditionnelle et rigoureuse, de l’autre fun et libératrice. Elle est adaptable à tous, n’imposant aucune condition physique particulière.

Cette occidentalisation a rendu le yoga accessible à tous. Les barrières culturelles, religieuses et sociales tombèrent, la pratique du yoga est ainsi devenue universelle. De Paris à New Delhi, de New-York à Londres, le yoga est aujourd’hui une pratique universelle, accessible à de plus en plus de monde aux quatre coins du monde. D’ailleurs, si l’on regarde la traduction du mot yoga, on retrouve » la pratique favorisant l’union ». Cela peut sous-entendre l’union du corps et de l’esprit, mais aussi l’union des pratiquants entre eux.

Il ne faut pas assimiler la pratique du yoga à une pratique religieuse. En effet, vous n’avez pas besoin d’avoir la foi pour le pratiquer. Le yoga combine des exercices de respiration, des visualisations et des postures, afin de créer un état de bien-être physique et mental. Sur le long terme, le yoga est là pour vous aider à mener une vie plus épanouie.

 

Le poids du yoga dans la culture indienne

Dans le monde occidental, le yoga peut souvent se réduire à une simple pratique physique. Une combinaison d’étirements et de postures plus ou moins dynamiques.

Mais dans la culture indienne, le yoga, c’est beaucoup plus que cela. Les principes du yoga sont repris comme des commandements de vie. Une pratique physique certes, mais spirituelle avant tout. Elle peut être même qualifiée de doctrine, s’insérant dans la culture religieuse hindouiste.

Un lien malgré la facture religieuse Indienne

L’Inde est un pays très cosmopolite. Parmi son milliard d’habitants, on compte un nombre varié de religion et de culture.

Cependant, malgré les éventuelles tensions qui coexistent entre ces différentes castes, ils partagent tous l’intérêt du yoga. Même les bouddhistes, dont la doctrine est proche de celle du yoga, l’ont intégré dans leurs quotidiens.

La pratique du yoga est imprégnée dans la culture indienne, et vient même lier les différents groupes religieux et sociaux de cet immense pays.

Il existe un nombre impressionnant d’infrastructures dédiées au yoga en Inde. Entre les écoles de yoga, les ashrams et autres temples de méditation, on les compte par milliers.

Pays d'origine du yoga_2

Nous espérons que cet article sur le pays originel du yoga vous aura appris de nouvelles choses. Cet art martial, né il y a 5 000 ans, est devenu aujourd’hui une philosophie de vie adoptée par des dizaines de millions de personnes, plutôt incroyable n’est-ce pas ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur la pratique du yoga, nous avons rédigé plusieurs autres articles à ce sujet.

Bonne pratique à tous chers yogis,

Namaste.

À LIRE AUSSI

Commenter