Quelle est l’origine du mot yoga ?

par Camille Carcenac

Si vous pratiquez le yoga, vous savez sûrement que l’objectif de cette discipline millénaire est de favoriser l’harmonie entre le corps et l’esprit. Mais ce terme représente beaucoup plus qu’une simple « activité bien-être » comme on la pratique en Occident.

Savez-vous ce que signifie vraiment le mot “Yoga” ? D’où vient-il ? Quelle est son étymologie ? Entre bouddhisme et hindouisme, quel est son sens véritable ? Qu’est-ce-que le yoga au-delà de la pratique physique et des enchaînements de postures ?

On répond à toutes vos interrogations dans cet article. Bonne lecture à tous chers yogis et yoginis !

L’étymologie & les définitions du mot “Yoga”

Origine du mot yoga

Issu des racines du sanskrit devanāgarī (ancienne langue Indienne), le mot “Yoga” se compose du radical YUJ- et de la voyelle thématique -A. Il se traduit généralement par l’union, la méthode, la mise au repos du corps et de l’esprit.

De nos jours, le terme “Yoga” est employé pour désigner les différents types de yoga postural, tels que l’Hatha Yoga, le yoga Bikram, l’Ashtanga Yoga ( fondé par Pattabhi Jois, qui joua un grand rôle dans la diffusion du yoga à travers le monde, tout comme son maître, Sri Tirumalai Krishnamacharya, un autre acteur important du yoga moderne), ou encore le Yin Yoga. Ce dernier a été conservé dans sa langue originelle, et n’est traduit dans aucune langue. Yoga se dira de la même manière en français,  en anglais ou encore en chinois.

Ce terme, comme la discipline qu’il propose, est universel et le même pour tous, quelles que soient vos origines. Offrant ainsi une sensation « d’équité ». Ce qui est une touche appréciable, en accord avec les valeurs de ce mot, dont l’étymologie était avant tout sacrée.

Cependant, ce mot datant de plusieurs milliers d’années, son champ sémantique s’en trouve particulièrement diversifié. Originellement, le mot “Yoga” était utilisé pour représenter l’action d’atteler les chevaux.

Quel rapport me direz-vous ? Eh bien, il faut savoir qu’à l’époque, l’attelage des chevaux était une opération particulièrement délicate, nécessitant de l’effort, de la méthode et de la concentration. Ce terme représentait alors le fait d’attacher, d’unir les chevaux à une charrette.

Sous l’effet du temps, sa représentation d’union a donc évolué pour dépeindre une discipline favorisant l’unicité de l’être humain au niveau physique et psychique, permettant ainsi la libération et l’harmonie entre le pratiquant et son environnement.

Le premier recueil fondateur du yoga, les Yoga sūtras, datant potentiellement de l’an -200 et attribué à Patanjali, rassemble 196 versets sur l’univers et la libération de l’esprit et organise toute la pensée liée au yoga.

Le mot “yoga” y est ainsi défini comme “la mise au repos des mouvements du mental par l’union du corps et de l’esprit”. Ainsi, cette idée d’union est au centre de toutes ses définitions !

Cependant, le terme yoga, tout comme la théorie des chakras, apparaît déjà dans des textes philosophiques bien plus anciens. Les termes de jnana yoga, karma yoga (l’action positive) et bhakti yoga (yoga de la dévotion), furent leur apparition plusieurs siècles avant Jésus-Christ. Parmi les premiers écrits à mentionner ce terme, il y a les « Upanishads » (datant du 8ème siècle avant Jésus-Christ), et avant cela, le receuil « Bhagavad-Gita« , issue de la culture védique, et sûrement l’un des écrits les plus importants de l’hindouisme. Ce dernier a plus de 2500 ans.

Les origines du yoga

Origine du mot yoga

 

Comme vous l’aurez compris, à l’origine, la pratique du yoga avait un tout autre objectif que ceux de nos cours de yoga actuels. Les différentes formes de yoga ne s’axaient pas autour de détails physiques, mais de pratiques spirituelles et religieuses.

De nos jours, la naissance du yoga reste un grand mystère. D’après les recherches menées par une équipe d’archéologues dans les années 20, le yoga serait apparu au Nord de l’Inde il y a plus de 5000 ans. Cette pratique fut longtemps transmise uniquement oralement, et les premiers textes furent écrits sur des feuilles de palmiers. Or, ces premiers écrits ont aujourd’hui tous disparus. C’est pourquoi il est difficile de retracer avec exactitude l’apparition du terme yoga.

Toutefois, certains chercheurs estiment que le yoga aurait pris naissance bien avant cela, entre le XVIIème et le XV ème siècle avant J-C. Ce dont on est certains, c’est qu’il s’agit d’une des disciplines les plus anciennes encore en vigueur à ce jour.

L’histoire du yoga

Le yoga fut pour la première fois mentionné au sein des textes Vedas (appartenant à la culture védique). Cependant, c’est avec le travail de Patanjali que les fondements du yoga furent clairement développés. Ce receuil, « Yoga Sutra de Patanjali« , est composé de 196 sutras, ou aphorismes, c’est-à-dire des petites phrases articulant les principes et actions recherchées par le yoga.

C’est ainsi que la philosophie du yoga est officiellement née. Cette dernière est régie par “8 membres” :

  • Les Yamas : vivre en harmonie avec les autres par des principes de non-violence, d’authenticité, d’honnêteté, de modération et de détachement. On peut les traduire par « règles sociales« .
  • Les Niyamas : vivre en harmonie avec soi-même en recherchant la pureté du corps, le contentement, la discipline, l’étude et l’abandon de soi à l’univers. On peut les qualifier de « règles personnelles ».
  • Les Asanas : tout ce qui est lié au développement physique, notamment la pratique des postures de yoga.
  • Les Pranayamas : la régulation du souffle vital par la pratique d’exercices de respiration.
  • Pratyahara : le retrait des sens afin de développer son ressenti et se détacher de toutes les stimulations extérieures.
  • Dharana : l’aptitude du mental à se concentrer sur une seule et même chose, comme un objet spécifique ou la flamme d’une bougie.
  • Dhyana : la méditation ou la concentration de l’esprit sur un flot de pensées, de sensations ou d’émotions.
  • Samadhi : le but ultime du yoga, soit la réalisation de soi représentée par un état d’unité, d’union.

Même si beaucoup considèrent le yoga uniquement comme une activité physique, en réalité, cette discipline ancestrale ne se limite pas qu’à la pratique de postures. Il s’agit d’une philosophie de vie à part entière qui accompagne pleinement le pratiquant dans sa vie quotidienne.

Au fil du temps, de nombreux maîtres yogis ont adapté leur connaissance et leur pratique du yoga, et ont ainsi permis l’émergence de nouveaux types de pratiques pour s’adapter au monde moderne : Ashtanga, Kundalini, Vinyasa, Iyengar… De nombreux de ces maîtres exportèrent ces pratiques aux États-Unis, qui les diffusa dans le reste de l’Occident. De nos jours, il existe un type de yoga pour tous les besoins et pour tous les goûts !

Qu’est-ce qu’un yogi ?

Origine du mot yoga

Vous répondrez sûrement à cette question qu’il s’agit d’un pratiquant de yoga.

Pourtant, il existe une grande différence entre une personne qui pratique le yoga et un véritable yogi. En effet, le yogi ne fait pas uniquement du yoga, mais le vit pleinement au quotidien !

Ainsi, il dédie son existence à son engagement spirituel envers le yoga, en ayant toujours conscience de cette philosophie dans ses moindres faits et gestes, sans être attaché à aucune religion ni croyance.

Il vit sa vie de façon libre, sans jugement et dans la bienveillance, tout en s’imposant une discipline qui demande beaucoup de volonté : se lever avant le soleil pour méditer, entretenir son corps au quotidien grâce aux postures de yoga, aider les autres sans rien attendre en retour, apprendre les textes sacrés ou encore respecter tous les êtres vivants, notamment en ne mangeant pas de viande.

En définitive, le yogi vit le yoga !

Pour finir voici une vidéo afin de découvrir un maître yogi – Sadhguru : 

 

Vous en savez maintenant un peu plus sur le sens du mot yoga et ses origines ! Pour vous plonger plus en profondeur dans sa philosophie, on vous conseille de lire les Yoga sūtras, le texte fondateur du yoga depuis l’antiquité jusqu’à notre époque contemporaine ! Ce livre est d’ailleurs un incontournable dans l’apprentissage pour devenir professeur de yoga.

Namaste.

À LIRE AUSSI

Commenter