8 conseils pour progresser en yoga

par Camille Carcenac

Originaire d’Inde, le yoga est une discipline millénaire qui envisage l’être dans sa globalité et vise à procurer un bien-être, une harmonie favorisant la paix de l’esprit et l’équilibre du corps. La date d’apparition de cette pratique antique varie sensiblement d’une source à l’autre. Cependant, on estime que le yoga serait né il y a plus de 5000 ans, en lien avec l’histoire et la philosophie indienne, ce qui en fait donc, l’une des plus anciennes disciplines encore en vigueur à ce jour.

Au fil des siècles, cette pratique et ses buts premiers se sont transformés : le yoga a évolué et s’est adapté pour devenir aujourd’hui une discipline accessible à tous.

D’ailleurs, selon le pratiquant, le lieu et l’époque, le yoga a une signification différente : philosophie de vie, moyen d’unir le corps et l’esprit ou simplement activité physique – chacun pratique le yoga pour des raisons qui lui sont propres.

Alors, comment déterminer et mesurer sa progression en yoga ?

On vous donne les meilleurs conseils dans cet article !

Trouvez le yoga qui vous va

Progresser au yoga_1

Il existe tellement de styles de yoga différents, autant qu’il existe de bonnes raisons de commencer cette pratique. Du plus insolite au plus traditionnel, il faudrait probablement des années pour tous les essayer. Pas facile donc de choisir le type de yoga qui vous convient le mieux !

Pourtant, c’est en trouvant le type de yoga qui vous va que vous parviendrez à perfectionner votre pratique.

Voici un condensé des principaux types de yoga pour vous y aider :

  • L’Hatha Yoga représente le style de yoga le plus populaire et le plus pratiqué de nos jours. Il forme la base de toutes les sortes de yoga et correspond à un type de pratique douce et calme.
  • L’Ashtanga Yoga est un courant du yoga particulièrement exigeant et dynamique, dont le but est de générer une chaleur intérieure intense qui vise à purifier le corps et l’esprit.
  • Le Yoga Vinyasa, se situe entre douceur et dynamisme et s’apparente à une chorégraphie yogique : les mouvements s’effectuent de façon harmonieuse et fluide, sous forme de “flow”, et sont synchronisés sur le rythme de la respiration.
  • Le Yin Yoga, considéré comme une pratique passive, est un type de yoga très doux, à pratiquer idéalement le soir, avant de se coucher. Les postures se réalisent en position assise ou allongée et se maintiennent pendant 3 à 5 minutes, dans le but d’étirer profondément les muscles sollicités et d’amener un apaisement intense de l’esprit.
  • Le Yoga Nidra va encore plus loin ! À la frontière entre relaxation et méditation guidée, ce type de yoga permet de profiter d’un sommeil yogique, en prenant conscience de chacune des parties de son corps. Les pratiquants atteignent un état de relaxation profonde tout en restant pleinement conscients. Ce style de yoga est parfait pour celles et ceux qui souffrent de stress et d’anxiété.
  • Le Kundalini Yoga vise à réveiller et faire circuler l’énergie qui sommeille en nous, par le biais de mouvements rythmiques, de chants et d’exercices de respiration. Celles et ceux qui recherchent le nettoyage émotionnel et la spiritualité dans le yoga l’apprécieront particulièrement.
  • Le Yoga Iyengar, aussi appelé “yoga de la précision” prête une grande attention aux détails anatomiques et à l’alignement dans chaque posture. La stabilité et la prise de conscience qu’il induit peut avoir des vertus thérapeutiques pour certaines maladies et blessures : les postures sont tenues pendant longtemps et souvent modifiées à l’aide d’accessoires.

On peut également citer l’acroyoga (forme acrobatique à pratiquer à deux), le yoga Bikram (enchaînement de 26 postures à réaliser dans une salle surchauffée) ou encore le yoga prénatal (composé de postures adaptées aux femmes enceintes).

Pour trouver la pratique de yoga qui vous convient, tester différents cours de yoga, variés les enseignements, les asanas, pratiquez à volonté. Puis, observez vos ressentis. Si vous ressortez de votre séance de yoga à la fois créatif et réceptif, attentif et détendu, plein de vitalité et apaisé, alors cela ne fait aucun doute – vous avez trouvé le yoga qui vous va !

La pratique du yoga est personelle, elle dépend de vos besoins, de vos attentes et de vosenvies. Écoutez votre coeur et votre corps. Et n’hésitez pas à varier les plaisirs. Vous n’avez pas uniquement le droit qu’à un style, combiner les autant que vous voulez.

Instaurez une régularité dans votre pratique

On ne le dira jamais assez : pour en ressentir pleinement les bienfaits, vous devez pratiquer une activité physique de façon régulière – et c’est encore plus vrai pour le yoga !

En effet, tous les professeurs de yoga vous le diront : en yoga, la progression physique et mentale se mesure sur la durée. Ne soyez donc pas déçu de ne pas ressentir une transformation radicale après quelques séances, les changements se feront sentir subtilement, au fur et à mesure.

On vous conseille de trouver votre moment idéal pour faire du yoga dans votre emploi du temps, et de pratiquer le plus souvent possible. Ainsi, il vaut mieux se réserver quelques minutes par jour, plutôt que deux heures une fois par-ci par-là.

Respectez votre corps et ses sensations

Progresser au yoga_2

“Une posture qui fait mal est une posture mal faite”. Voici ce que disait André Van Lysebeth, célèbre professeur et auteur de nombreux ouvrages sur le yoga.

Lorsque l’on pratique, il est important d’observer les effets physiques et énergétiques des postures. Il est tout à fait normal de se sentir un peu courbaturé après les premières séances, surtout si vous avez sollicité des muscles qui n’ont plus travaillé depuis longtemps. Mais ne confondez pas courbatures et douleurs malvenues ! Concentrez vous sur son corps dans chaque posture, dans chaque mouvement.

Si l’inconfort est accepté, la douleur et la recherche de la performance sont prohibées en yoga : une pratique déséquilibrée, dans laquelle on force les postures, n’est donc pas la bienvenue. Préférez plutôt une pratique douce, adaptée à votre condition physique. Essayez de mettre autant d’intention à prendre une posture, qu’à la quitter et à écouter sa résonance dans votre corps, le reste viendra naturellement.

Si vous souhaitez cependant progresser « plus » vite, sans pour autant vous blesser, favorisez l’utilisation d’accessoires. Un bloc pour soulager votre colonne vertébrale, un coussin pour aligner corps, ou encore une sangle pour aller plus loin dans les étirements… Leurs utilisations sont variées !

 

Prenez le temps de respirer

Ce qui différencie le yoga des autres activités physiques, c’est notamment l’importance de la respiration (Pranayama) ! Dans votre pratique, synchronisez votre souffle avec vos mouvements et restez-y enlacé jusqu’au bout : à l’entrée, dans la tenue et à la sortie de chaque posture, ainsi que dans les transitions. En effet, le contrôle de la respiration est un formidable outil, qui permet aux pratiquants d’atteindre un état méditatif, signe de progression particulièrement convoité par les yogis.

Par ailleurs, le souffle est la porte d’entrée vers l’harmonie entre le corps et l’esprit, considéré comme le but sur le long terme du yoga. Alors, on prend le temps d’inspirer doucement, profondément et en conscience et d’expirer en relâchant toutes les tensions accumulées.

Ouvrez votre conscience

Progresser au yoga_3

Le yoga, c’est une philosophie de vie à part entière – dont les principes se traduisent au quotidien. Les fondements du yoga sont aux nombres de 8 et englobent toute la pensée et la sagesse liée à cette discipline, mais sont aussi synonymes de progression.

Cette pratique évolutive passe effectivement par plusieurs étapes, aussi essentielles les unes que les autres : apprendre à vivre en harmonie avec soi-même, les autres et l’univers grâce à des valeurs de bienveillance, de contentement, de discipline, d’honnêteté et de modération, pratiquer des postures de yoga et des exercices de respiration en respectant son corps, son souffle et ses sensations, travailler sur le retrait des sens physiques et la concentration pour développer sa sensibilité et sa conscience, et enfin, méditez en laissant simplement les pensées couler dans son esprit.

Toutes ces étapes n’ont qu’un seul but : trouver l’union entre le mental, le physique, le cœur et l’âme – le but final du yoga.

Soyez vous-même

Dans la vie comme en yoga, restez vous-même en toute circonstance ! Votre passé, votre présent et votre futur font de vous qui vous êtes et ne sont aucunement comparables avec les autres. Bien sûr, en pratiquant, vous découvrirez certaines raideurs ou incapacités dans votre corps – et ce n’est pas grave !

L’important de vous focaliser sur votre moi profond et non pas sur votre voisine de tapis, qui réalise des postures à couper le souffle pour impressionner le professeur de yoga. Essayez de diriger votre attention vers l’intérieur, sans frustration, en prenant conscience de votre corps et de votre esprit dans sa globalité – là est la clé d’une pratique positive et source de bien-être !

 

En conclusion, le yoga est une pratique spirituelle, dont le but est de trouver l’harmonie entre le corps et l’esprit. La progression dans cette discipline est subtile et se mesure de façon individuelle et personnalisée. En suivant nos conseils, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour atteindre vos objectifs et réveiller le yogi qui sommeille en vous !

 

Progresser au yoga_4

On se lance ?

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, on vous présente notre sélection de séances de yoga pour progresser en fonction de vos objectifs. Enfilez un legging, déroulez votre tapis de yoga et allons-y !

  • Pour gagner en force et en souplesse :

  • Pour soulager les courbatures :

  • Pour s’affiner :

  • Pour se re-dynamiser :

  • Pour s’apaiser en cas de crise :

  • Pour détendre le cou et les épaules :

  • Pour commencer la journée du bon pied :

  • Pour lutter contre les maux de dos :

  • Pour se déstresser :

  • Pour la confiance en soi :

À LIRE AUSSI

Commenter