4 bonnes raisons pour devenir professeur de yoga

par Camille Carcenac

Est ce que vous saviez que, plus de 83% des gens à travers le monde n’aiment pas leur profession. Un chiffre édifiant n’est-ce pas ? 

Le nombre de reconversions professionnelles augmente chaque année, et c’est une très bonne chose d’observer que de plus en plus de personnes souhaitent adopter un autre mode de vie et se lancer à la poursuite de leurs rêves.

Si vous lisez cet article, c’est que vous pensez sûrement à vous diriger vers une carrière dans l’enseignement du yoga, ou peut-être que vous êtes tout simplement curieux.

Dans tous les cas, vous vous trouvez au bon endroit, puisqu’aujourd’hui nous vous présentons 4 bonnes raisons pour devenir professeur de yoga. Puis, nous vous parlerons également des différents changements de rythme de vie à prévoir lorsque vous optez pour cette profession.

Nous vous souhaitons une bonne lecture chers yogis !

Bonnes raisons devenir prof de yoga_1

Pourquoi devenir professeur de yoga ? Nos 4 bonnes raisons.

La flexibilité par excellence

Dans un premier temps physique certes, mais aussi dans l’espace et dans le temps. En effet, vous organisez votre emploi du temps à votre convenance, afin de combiner au mieux votre vie personnelle, vos projets et autres hobbies, avec votre activité professionnelle.

De plus, c’est une profession qui vous permet de voyager et de parcourir les quatre coins du monde. Marre de la grisaille automnale ? Hop, envolez-vous pour l’Asie du Sud, l’Australie, ou bien peut-être l’Amérique latine ?

Rares sont les pays où le yoga n’est pas une activité répandue. Les offres se multiplient depuis quelques années, et nombreux sont les employeurs qui s’occupent des diverses tâches administratives pour vous permettre de venir travailler dans leurs infrastructures. Certains offrent même la possibilité de vous loger.

Quoi de mieux que de combiner son activité avec des voyages ? Un argument de rêve pour les globe-trotters. En d’autres termes, c’est une profession idyllique pour les esprits nomades.

Si vous vous lancer dans cette aventure nomade, n’hésitez pas à faire un tour par l’Inde. Non seulement vous irez dans le pays originel du yoga, mais vous pourrez rencontrez des grands noms de cette pratique, vous rendre dans des ashrams, découvrir l’école du fondateur du Vinyasa yoga… En d’autres termes, aller en Inde,  c’est « vivre yoga » dans tous le sens du terme. Sans oublier que l’Inde est sûrement le pays avec le plus d’offre d’emploi possible en terme de yoga.

Vivre de sa passion, de manière indépendante

Passion et indépendance sont de jolis mots doux pour tous ceux à l’âme d’autoentrepreneur. Si vous vous lancez dans l’enseignement du yoga, ce dernier va devenir omniprésent et va complètement changer votre mode de vie. Vous pensez yoga, mangez yoga, dormez yoga, bref vous êtes passionnés. Et quoi de mieux que de faire rimer profession avec passion ?

Toutes les contraintes professionnelles deviennent insignifiantes lorsque l’on vit de sa passion. Contrairement à la plupart des gens qui s’impatientent d’être en week-end dès le lundi, ou qui ont la hantise du réveil le matin, vous, vous vous réveillez avec le sourire, prêt pour entamer une nouvelle journée dans la bonne humeur.

Peut-être avez-vous déjà entendu cette citation de Confucius : “Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie”. Elle illustre à merveille notre argument.

De plus, ajouter à cette passion la possibilité de la pratiquer en toute liberté. En effet, lorsque vous êtes enseignant de yoga, vous êtes maîtres de vos choix. Enseignement en ligne, en présentiel, cours de groupe ou particulier, en studio ou en indépendant… Autrement dit, vous choisissez (presque) tout de votre métier.

Pour ceux qui étaient salariés auparavant, la découverte de ce pouvoir d’action, que cela soit dans l’élaboration de votre planning, ou encore l’investissement de votre temps et de votre énergie dans quelque chose qui vous fait vibrer, est une source de bonheur à l’état pur.

Vous restez en forme, physiquement et mentalement

Lorsque vous donnez des cours de yoga, vous le faites régulièrement, tout en essayant de maintenir une pratique personelle.  Ainsi, les différents bienfaits que procure le yoga sont décuplés par le nombre d’heures de pratique. Vous restez en forme, gagnez en vitalité, en force et en souplesse.

De plus, que vous pratiquiez du yoga Vinyasa, du Hatha yoga, ou du Yin yoga, cette activité vous aide également à développer une meilleure concentration, ainsi qu’une meilleure gestion de vos émotions. Cela n’est-il pas idéal ? Un travail qui prend soin de votre corps, de votre esprit, et même de votre santé. Encore une fois, rares sont les métiers que l’on peut qualifier de “bons pour votre santé”. Au même titre que vous aidez les gens à prendre soin d’eux et à prioriser leur bien-être, vous appliquez ces bienfaits à vous aussi.

Enfin, la pratique du yoga a un certain côté addictif. En effet, plus vous en ferez, plus vous voudrez en faire. C’est l’effet boule de neige.

De plus, votre envie d’en apprendre plus sur le yoga se développera elle aussi. N’oubliez pas qu’un professeur de yoga reste un éternel étudiant. Au fil de votre carrière, vous allez découvrir de nouveaux styles, de nouvelles techniques de respiration (Pranayama), ou encore de nouvelles asanas. En effet, beaucoup commencent comme professeur de Hatha yoga, puis décident ensuite de spécialiser en Ashtanga yoga, ou en Vinyasa yoga ou encore en yoga Iyengar…  Et bien d’autres styles encore.

En résumé, votre évolution ne s’arrête jamais en yoga, il y a tellement de choses à apprendre, que vous ne serez jamais à court d’idées et d’envies.

Vous aidez les gens à se sentir mieux

Avoir une profession qui a du sens pour vous, tout en aidant les gens autour de vous, rien n’est plus satisfaisant. La caractéristique première de tous les métiers de nos jours repose sur la satisfaction clientèle. Or, dans la pratique, cette idée utopiste est bien difficilement accessible.

Cependant, si vous enseignez le yoga, les chances d’insatisfaction sont très rares. Si vous êtes dévoués et à l’écoute, il n’y aucune raison pour qu’un étudiant ressorte de votre cours mécontent. C’est d’ailleurs pour cela que les pratiquants de yoga ne cèsse d’augmenter. En effet, rien qu’en France, le nombre d’adèptes à doubler entre 2017 et 2019.

Votre métier est d’accompagner et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs. Les voir s’en rapprocher vous offre un ressenti incroyable. Vous participez à leur bien-être, ainsi qu’à leur évolution physique et leur développement personnel. Ce n’est pas rien. La reconnaissance de vos étudiants, ainsi que leurs sourires décontractés post Savasana sont les plus belles des récompenses. C’est presque comme si votre métier était un don, il donne du bonheur aux gens, vous donnez du bonheur aux gens.

Bonnes raisons devenir prof de yoga_2

Quels sont les changements de rythme de vie à prévoir quand on est prof de yoga ?

Des horaires décalés

En effet, comme pour les métiers de l’hôtellerie, la période où vous travaillez le plus, c’est quand les autres ne le font pas. En d’autres termes, préparez-vous à travailler tard le soir, durant les week-ends et même pendant les vacances scolaires. Ce sont les périodes où le taux de fréquentation sera le plus élevé pour vos cours de yoga.

Être en décalé peut parfois rendre votre vie personnelle plus compliquée. Notamment si votre partenaire est salarié, avec des horaires de bureau. Ou bien encore si vous avez des enfants. Vous risquez de vous croiser et de passer moins de temps avec vos proches, c’est un élément à garder à l’esprit.

Cependant, avec du temps et de l’organisation, il est possible d’atténuer cet obstacle.

Une possible instabilité financière

Vos mois se suivent, mais ne ressemblent pas. Tout au long de l’année, la fréquentation de votre studio ou plateforme de yoga peut varier.

Bien que la plupart des étudiants de yoga sont généralement fidèles, de nombreux facteurs peuvent faire fluctuer la fréquence de leurs cours. Déménagement, projets personnels, changement d’activité professionnelle… Autant de raisons qui peuvent les amener à espacer, voire suspendre leurs séances.

Cependant, pour pallier à cela, n’hésitez pas à vous développer une identité digitale. Ainsi, votre clientèle n’a plus de limite géographique. Cela peut-être une bonne manière de combler les moments de creu. Que cela soit avec un blog de yoga, une plateforme, ou une présence sur les réseaux sociaux, vous pourrez compenser vos moments de « baisse ».

Une demande d’investissement physique et émotionnelle

La pratique quotidienne du yoga, à une fréquence soutenue, demande de l’investissement aussi bien sur le plan physique, que mental.

Parce que oui, lors d’un cours de yoga vous vous investissez physiquement, vous bougez et vous enchaînez les asanas tout en parlant, mais vous vous engagez émotionnellement également. En effet, vous cherchez à transmettre les meilleures ondes possibles à vos étudiants, à les immerger dans une bulle de bien-être, notamment lors de la méditation ou du Savasana. Votre objectif ultime est de les guider au mieux à travers la pratique. Tout cela demande de l’implication, et nécessite beaucoup d’énergie, physique comme émotionnelle.

De plus, comme tout le monde, vous avez des jours avec et des jours sans.
Certains jours vous vous sentirez légèrement malade, fatigué, ou vous aurez peut-être mal dormi… De ce fait, la motivation peut parfois s’avérer plus difficile à avoir, et quoi de plus normal.

Les risques de blessure

Comme toute profession où l’on enseigne une pratique physique, le risque de blessure est une véritable hantise. Tout dépend de la blessure, cela vous forcera à stopper intégralement votre activité pendant plusieurs jours, voire semaines, en comptant le temps de rééducation.

Difficile de s’adapter dans cette situation… C’est pour cela que vous devez vous ménager. Prenez soin de vous. Certes ce métier est une passion et vous le pratiquez avec plaisir, mais ne poussez pas vos limites. Ce qui est valable pour vos élèves est valable pour vous aussi. Il faut savoir dire stop et accepter ses propres limites en tant qu’enseignant, afin d’éviter au maximum les risques de blessures.

Cependant, une fois encore, ne vous en faîtes pas. Au cours de votre formation pour devenir prof de yoga, les enseignants vous apprenent comment vous écoutez et vous ménagez. De ce fait, il est rare que vous vous blessiez en donnant un cours de yoga.

 

Êtes- vous prêts pour une formation de professeur de yoga ?

Voici quelques points essentiels à connaître, pour savoir si vous êtes prêts à vous lancer dans une formation de professeur de yoga :

 

  • Avoir la possibilité d’effectuer au moins 200 heures de formation professorale, en continue,  ou réparti sur plusieurs week-ends. De ce fait, vous devez être prêt à vous engager à ce programme. De plus, pour une formation professorale continue, le rythme peut être intense, physiquement comme mentalement.
  • Rester ouvert et modeste. Que vous ayez 5 ans de pratique de yoga derrière vous, ou 5 semaines, vous devez vous présenter à une formation de yoga avec humilité, prêt à apprendre. Le savoir du yoga est si vaste que même les maîtres yogis, adeptes de la philosophie du yoga depuis des années et avec une pratique quotidienne, sont toujours en apprentissage.
  • Le yoga, c’est bien plus que des asanas. Soyez prêts à vous plonger dans l’étude de la philosophie du yoga, à apprendre l’histoire du yoga, les fondements des yoga sutras, du pranayama… Comme nous l’avons dis, le sujet est dense et riche. En d’autres termes, une profession de prof de yoga c’est de la pratique, mais surtout beaucoup de théorie.
  • VRJGHV

 

Que cette formation soit reconnue par la Yoga Alliance ou non, une formation de yoga demande beaucoup d’investissement personnel.

Bonnes raisons devenir prof de yoga_3

 

Voilà, chers (futurs) yogis, nous espérons que cet article a su répondre à vos questions concernant les avantages du mode de vie d’un professeur de yoga. L’enseignement du yoga demande demande de l’énergie, de l’investissement personnel et une bonne dose de passion. Si ces trois éléments sont au rendez-vous, vous êtes faits pour le monde du yoga.

Alors, êtes-vous prêts à vous lancer et commencer votre formation de professeur de yoga ? Peut-être même une dans un ashram en Inde ? Vous serez ensuite prêt à enseigner vos cours de yoga en un rien de temps.

Namaste.

À LIRE AUSSI

Commenter