Comment devenir prof de yoga à 40 ans, 50 ans ou 60 ans?

par Camille Carcenac

Il n’y a pas d’âge pour se poser des questions existentielles. Pourquoi la Terre est ronde ? Comment l’Univers a-t-il commencé ? Quelle est cette énergie qui le régit… Et comment vous reconvertir en professeur de yoga à un âge avancé !

Puisque vous avez choisi de consulter mon article, c’est sûrement parce que vous êtes en train de vous poser des questions sur votre avenir ! Même si vous avez 40 ans et plus et que le yoga vous passionne, je vous assure que vous avez encore le temps de faire ce que vous aimez.

Pour assurer une bonne reconversion, il existe des paramètres à prendre en compte. Idem pour les démarches qui vous permettront de devenir prof de yoga. Que vous soyez au Québec ou en France, vous aurez besoin de suivre les bons cours dans les bonnes écoles de yoga. Bref, préparons votre conversion ensemble.

Reconversion en professeur de Yoga : 3 questions à vous poser

Aussi grande soit votre passion pour la discipline et pour sa magie, vous devez vous poser les bonnes questions avant d’entamer une reconversion. De fait, une formatrice ou un formateur doit maîtriser les compétences et les notions clés du domaine. Il existe, en effet, différents styles de yoga. La discipline regroupe aussi un ensemble de termes et des techniques qu’il faut maîtriser à la perfection : Patanjali, Pranayama, Asanas, Vinyasa, Hatha Yoga, Bikram, ou encore Ayurvéda, Ashtanga

D’un autre côté, il ne suffit pas de les connaître sur le plan pratique. La théorie, pour un professeur de yoga, compte beaucoup. Elle vous permettra, entre-autres, de découvrir la philosophie du yoga et de l’assimiler. Comme vous le savez, celle-ci a vu le jour en Inde. Voici, concrètement, les questions que vous devez vous poser avant de franchir le pas :

  • Êtes-vous un simple curieux ? Ou alors vous souhaitez en faire votre métier ?
  • Avez-vous déjà réfléchi à ce projet avant d’entamer votre carrière actuelle ? Quels ont été les obstacles qui vous ont empêché de devenir professeur de yoga la première fois ?
  • Possédez-vous les qualités requises pour suivre une formation de professeur de yoga et, par la suite, pour enseigner la discipline ?
  • Avez-vous une maîtrise des différents concepts du domaine ? Êtes-vous prêt à vous mettre au défi pour en apprendre davantage ?

Si vous êtes capable de répondre sincèrement à ces interrogations, c’est déjà un bon signe. Vos réponses doivent provenir non seulement de votre raison, mais également du plus profond de votre cœur et de votre âme. Le yoga, comme vous le savez, est une discipline purement spirituelle, où corps et âme s’unissent avec l’harmonie universelle. C’est un véritable mode de vie qui se base sur la philosophie indienne et « yogique ».

Comment réussir votre reconversion ?

Par ailleurs, je tiens à vous rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour vous lancer dans votre nouvelle carrière. Dans votre situation, il faut aussi briser les sentiers battus. Même à 40, 50 ou 60 ans, il est toujours possible de refaire sa vie afin de se consacrer à sa passion.

Dans votre cas, c’est l’enseignement du yoga. D’ailleurs, ce sera votre première leçon de yogique, donnée par la meilleure des professeurs qui existent : la vie. Vous allez, en effet, vous mettre en harmonie avec vos aspirations, votre esprit et votre corps pour atteindre vos objectifs.

Bien entendu, c’est une épreuve difficile qui s’annonce et les obstacles seront nombreux. Mais, pour atteindre un stade spirituel supérieur, vous devez dépasser les croyances limitantes. C’est, d’ailleurs, l’un des objectifs de la discipline que vous souhaitez enseigner.

Comment réussir, dans ce cas, votre reconversion ? Il n’y a pas de recettes miracles. Votre travail et votre foi en vous seront vos meilleurs atouts. Ensuite, vous devez développer certaines qualités essentielles à l’enseignement du yoga, à moins que vous les ayez déjà ?

Tout d’abord, il faut être dynamique. En effet, en tant que futur professeur, vous devez être capable de vous faire connaître. Cela peut passer par les réseaux sociaux. Ces derniers constituent, en effet, des canaux de communication très intéressants compte tenu des clients potentiels qu’ils renferment. Vous devez donc mettre en place une bonne stratégie de communication digitale.

Ensuite, vous devez être patient et à l’écoute. C’est une qualité qui vous servira non seulement durant votre formation, mais aussi lorsque vous deviendrez enseignant. Vous devez aussi être persévérant. En effet, votre situation est particulière et il vous faudra une volonté de fer.

Vous avez, par exemple, pris un risque en décidant de vous reconvertir. Vous serez mal compris par un grand nombre de personnes que vous connaissez. « Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans une telle carrière alors que tu as tout ce qu’il faut (maison, travail, stabilité, etc.) ? », c’est ce genre de remarques que vous risquez d’entendre.

En d’autres termes, vous devez assumer votre choix, détruire les sentiers battus et faire barrage aux croyances limitantes. N’écoutez que votre cœur et votre âme. Ils sont, d’ailleurs, l’essence du métier que vous allez pratiquer.

Bref, puisque vous êtes encore en train de me lire, cela prouve que devenir prof de yoga est un projet qui vous tient vraiment à cœur. Il est donc temps de passer aux choses sérieuses !

Devenir prof de yoga au Québec : mode d’emploi

Pour réaliser votre projet, je vous invite, tout d’abord, à vous renseigner sur l’enseignement du yoga. Il existe, au Québec, des écoles de yoga qui octroient des formations certifiées. Vous devez alors choisir les meilleurs cours en choisissant la meilleure école. Je vous signale que certains établissements ne respectent pas la philosophie du yoga. En effet, la discipline est souvent enseignée en tant que simple méthode de fitness. Comme je l’ai souligné plus haut, le yoga regroupe un ensemble de concepts clés, à l’instar du Patanjali et des techniques de respiration.

De ce fait, si aucune référence à l’essence de la pratique du yoga (Yin Yoga, Pranayama, Yoga Sutra…) n’existe dans ladite formation, soyez certain qu’elle n’a rien à avoir avec le véritable esprit de la discipline. Ainsi, je vous recommande de prendre suffisamment de temps dans l’objectif de mener vos recherches sur les formations certifiées.

Il existe une autre astuce qui pourra vous aider : vous pouvez faire appel à certaines de vos connaissances. Si vous suivez déjà un cours de Yoga, je vous conseille de poser vos questions à votre enseignant. Il saura vous guider compte tenu de son expérience.

Pour quelle formation faut-il opter ?

Après avoir choisi le centre de yoga dans lequel vous allez suivre vos séances de yoga, il va falloir, à présent, opter pour la formation que vous souhaitez suivre. Les établissements proposent des formations avancées. Celles-ci comprennent une partie théorique de 500 heures. Par son biais, vous allez pouvoir assimiler les bases du domaine. Elles portent aussi sur ses aspects spécifiques.

Il existe, également, des formations continues. Ici, le but est de renforcer vos connaissances et vos méthodes de façon continue. Si vous pensez que cela ne suffira pas, vous pouvez vous inscrire à des formations complémentaires. Facultatives, elles comprennent entre 30 et 100 heures de cours.

Je vous recommande vivement de les suivre. Elles vous permettront d’avoir un véritable plus par rapport aux autres. C’est, aussi, une façon de vous spécialiser dans un aspect bien défini du yoga.

Qu’en est-il des certifications, de la durée et des tarifs ?

Vous savez sans doute que les formations de yoga ne sont pas réglementées au Québec. Il convient, comme je l’ai indiqué plus haut, d’opter pour un parcours de qualité et, surtout reconnu par un organisme officiel. Dans cette optique, la formation doit impérativement être reconnue par la Canadian Yoga Alliance ou par la Fédération Francophone de Yoga. C’est, en effet, une condition sine qua non.

D’une manière générale, la durée de votre parcours va dépendre des options choisies. Ainsi, une formation de 200 heures dure, en général, un mois. Vous avez aussi la possibilité d’organiser votre emploi du temps selon vos besoins et vos disponibilités. Question tarifs, il faut prendre en compte la formule pour laquelle vous allez opter. À titre d’exemple, il faut compter, en moyenne, entre 1 000 et 2 500 dollars canadiens pour 200 heures de cours.

Notez, aussi, qu’il n’y a pas que des formations présentielles. Vous pouvez, en effet, vous inscrire à des cours en ligne. Pendant la crise sanitaire, ils ont été d’une grande utilité ! Outre son aspect distanciel, ce mode d’apprentissage présente d’autres avantages. Il est, tout d’abord, plus souple sur le plan organisationnel. Ensuite, il est beaucoup plus accessible en termes de prix, ce qui constitue un gros avantage pour les futurs enseignants de yoga à petit budget.

À titre d’exemple, il ne vous faudra pas plus de 286 dollars en moyenne pour une formation de base. Ce montant peut grimper jusqu’à 720 dollars, mais il reste moins cher par rapport aux cours présentiels.

Suivre des cours en ligne est donc très intéressant à bien des égards. Cependant, je vous conseille de vous inscrire à des formations en présentiel avant de vous lancer. De fait, vous aurez besoin d’indications précises pour maîtriser tel ou tel concept pratique de la discipline. Dans un cours à distance, il est impossible de corriger vos erreurs. De ce fait, avant d’opter pour un cours en ligne, essayez d’apprendre les bases en présentiel à l’aide d’un enseignant de yoga expérimenté.

Comment devenir un prof de yoga en France ?

Nous venons de voir ce qu’il faut savoir pour entamer une reconversion professionnelle et pour devenir un professeur de yoga au Canada. Désormais, je me tourne vers celle et ceux qui veulent faire de même en France. Dans l’Hexagone, la profession n’est pas soumise à une réglementation particulière. Ainsi, comme c’est le cas au Québec, il faut choisir la bonne formation. Il convient, également, de maîtriser les ABC du métier d’enseignant de yoga et d’assimiler la « philosophie yogique ».

Dans cette optique, les compétences techniques et théoriques que nous avons évoquées plus haut vous seront d’une grande utilité. En France, l’offre de formation est aussi variée que celle du Canada. Vous l’aurez donc deviné : votre choix doit porter sur les parcours reconnus par des organismes de notoriété publique.

Les critères de choix d’une formation

Il n’y a pas de diplôme étatique. Ainsi, choisir une école de yoga agréée est vital. Il existe des cursus labellisés Yoga Alliance. D’autres parcours sont agréés par l’Union des Professionnels de Yoga (UPY). Celle-ci a été créée par le collectif #SaveMyYoga en 2021. En cas de doute, je vous recommande de suivre une formation certifiée par Yoga Alliance. En effet, c’est une référence dans le domaine. L’organisme est d’envergure mondiale.

Il a été lancé aux États-Unis. C’est la plus célèbre association mondiale spécialisée dans la discipline. Aujourd’hui, elle ne compte pas moins de 700 écoles et 100 000 professeurs. Pour vous simplifier la tâche, je vous propose de jeter un coup d’œil sur la liste des écoles françaises de yoga qui ont été approuvées par Yoga Alliance.

Formation de yoga en France : combien ça coûte ?

S’il y a un obstacle de taille qui risque de se dresser entre vous et votre objectif, c’est bien celui du coût de la formation. De fait, en France, celle-ci coûte très cher. Il faudra compter entre 1 500 et 3 000 euros pour une simple formation de base. La réputation et l’emplacement de l’école entrent également en jeu et ils peuvent faire grimper les prix en flèche.

Il existe d’autres éléments qui risquent de rendre la facture encore plus salée. Il y a, tout d’abord, les dépenses liées à votre logement et à vos différents déplacements. Ensuite, en tant que futur professeur de yoga, il vous faudra des livres, beaucoup de livres pour renforcer vos connaissances théoriques.

Si nous prenons en compte tous ces éléments, nous risquons d’avoir une note finale d’environ 4 500 euros. De ce fait, je vous recommande de bien faire vos calculs avant de vous lancer dans votre nouvelle carrière. Mais bien entendu, il existe des dispositifs qui vous aideront à réduire vos dépenses. De plus, puisque vous travaillez déjà, vous pouvez mettre de l’argent de côté.

Comment financer votre formation ?

Devenir enseignant de yoga en France peut donc vous coûter très cher. Mais comme je l’ai indiqué, plusieurs dispositifs ont été mis en place pour vous accompagner. Je vous cite, à titre d’exemple, Pôle Emploi. Celui-ci peut assumer une bonne partie des frais liés à votre formation. Pour bénéficier de cet avantage, certaines conditions doivent être remplies.

Premièrement, vous devez être au chômage et à la recherche active d’un travail. Deuxièmement, l’école de yoga pour laquelle vous avez opté doit être éligible aux critères mis en place par Pôle Emploi. D’autre part, si vous êtes entrepreneur ou un salarié travaillant dans le secteur privé, vous ne serez pas en reste. Grâce au statut d’auto-entrepreneur, vous avez la possibilité de bénéficier d’une prise en charge partielle des dépenses liées à votre apprentissage. Elle est assurée par l’Association de Gestion de Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise (AGEFICE).

Le contenu de la formation

Plusieurs volets sont compris dans l’enseignement du yoga en France. L’objectif est de vous permettre de maîtriser les notions clés de la discipline. Il convient, de ce fait, de choisir la bonne école de yoga. Comme c’est le cas au Québec, certaines se limitent à des cours superficiels, sans entrer dans l’univers spirituel du yoga. À travers son programme de formation, l’établissement en question doit vous permettre de comprendre la philosophie du yoga et ses différents concepts (Pilates, Iyengar, la pleine conscience, le yoga prénatal, le Mantras…). En d’autres termes, le bien-être de l’esprit et du corps humain ne doit plus avoir de secrets pour vous. Vous avez le choix entre des formations intensives ou étalées – j’y reviendrai un peu plus bas -.

Dans tous les cas, une formation complète contient quatre parties. Tout d’abord, il y a le volet scientifique. Il comprend des cours de physiologie et d’anatomie humaine. Par son biais, vous comprendrez le fonctionnement du corps humain. Dans la partie pratique, vous allez apprendre les différents styles de yoga et les postures. C’est la base de votre enseignement et elle requiert des années de pratique pour les maîtriser à la perfection.

Arrive, ensuite, la partie pédagogique de votre formation. Comme son nom l’indique, elle vise à vous enseigner les compétences pédagogiques qui feront de vous un excellent professeur de yoga. Une fois ce volet accompli, vous serez en mesure de mettre en place des plans de cours et de transmettre votre savoir à vos futurs élèves. Vous aurez, enfin, la partie théorique. À travers celle-ci, vous partirez à la découverte de l’histoire et de la philosophie de la discipline. Il faut compter, au total, 200 heures pour finaliser le tout.

Il existe un dernier point que je souhaite vous exposer, et il concerne la partie pratique de votre apprentissage de yoga. En fait, le déroulement de ce volet dépend de l’école concernée. Celle-ci peut proposer des cours tout publics. Pour y participer, vous devez avoir 50 heures de cours avec un formateur à votre actif. 50 heures de cours dans un studio de yoga feront également l’affaire.

Pendant votre apprentissage, vous pourrez être amené à exécuter les mêmes mouvements tous les jours. Bien entendu, ce n’est pas pour vous ennuyer : le but est de vous permettre d’acquérir une maîtrise parfaite des différents exercices de yoga.

Formation intensive ou étalée : que faut-il choisir ?

Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, vous pouvez vous inscrire à des formations intensives en vue de devenir un enseignant de yoga. C’est une méthode accélérée qui donne accès à un programme très chargé. Ainsi, si vous comptez vous y inscrire, vous devez être certain de disposer d’assez de temps libre. La formation accélérée dure 30 jours. Compte tenu de votre situation actuelle – adulte en reconversion -, pensez-vous pouvoir obtenir un long congé ? N’hésitez pas à en discuter avec votre employeur actuel.

Ces cursus accélérés peuvent avoir lieu à l’étranger. Plusieurs personnes optent pour l’Inde qui est, je vous le rappelle, le berceau du yoga. La formation est très exigeante sur le plan spirituel. Vous devez avoir un mindset en fer pour l’achever. De ce fait, vous devez être totalement disponible pour pouvoir vous y consacrer.

Par ailleurs, si vous pensez être incapable d’assurer une telle disponibilité, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez, en effet, opter pour des formations étalées. Elles sont destinées aux personnes occupées. Généralement, les cours sont organisés les week-ends. Il arrive qu’ils soient étalés sur une semaine entière. Dans tous les cas, c’est la solution idéale qui vous permettra d’honorer vos obligations quotidiennes tout en vous initiant à la pratique de yoga. Vous pouvez donc organiser vos heures de formation en fonction de vos besoins.

Enfin, je vous rappelle qu’il existe un critère essentiel qu’il faut respecter afin d’accéder à une formation de yoga. Vous devez justifier d’au moins 2 à 3 ans d’années de pratique. De plus, votre activité doit être régulière. C’est ainsi que vous aurez, entre-autre, une idée précise sur les différents types de cette discipline. Lorsque vous allez vous inscrire à une formation, pensez à présenter une attestation fournie par votre enseignant.

Voilà en somme, ce qu’il faut retenir pour vous reconvertir et devenir un professeur de yoga, que vous vivez au Québec ou en France. Si vous vous sentez prêt à vivre cette belle aventure, n’attendez plus pour vous lancer !

À LIRE AUSSI

Commenter